ACTU

Daniel Darc, Pieces Of My Life ->Crowdfunding

27 mars 2017

Daniel Darc, Pieces Of My Life est une plongée dans la vie et l’univers de Daniel Darc à travers des images inédites filmées pendant 25 ans. Il témoigne d’une façon de vivre qui était la sienne, la notre, avec ses moments de fulgurance et d’excès, ses solitudes, ses errances et ses abîmes, celles qui abîment méchamment, et qui soudent. Un pacte indéfectible.

Personnalité littéralement hors norme, longtemps controversée, Daniel Darc a été l’un des acteurs et un passager majeur de notre époque et demeure un songwriter à la fois crucial et intemporel.

Capture_d_e_cran_2017-02-14_a__18.08.27-1487092191

Il sera dit qu’aucun des trois films que j’ai fait avec Daniel – et qui me tiennent lieu finalement de filmographie – ne se sera fait dans la facilité.

La genèse chaotique et longue de Pieces Of My Life en atteste.

Voici donc trois ans que Thierry (Villeneuve) et moi sommes engagés dans ce projet, une sorte de prolongement de ce que nous avions fait en 2004-5 avec le film Rêve-cœur. On appelle ça boucler la boucle. Et pour ma part cette boucle me ramène vingt ans en arrière. Dans mon premier projet en 1991 j’avais recopié cette phrase de Jack Kerouac «les seuls êtres qui m’intéressent sont les fous, ceux qui brûlent brûlent comme des candélabres romains » : 25 ans plus tard, elle résonne encore et peut être plus fort que jamais.

Alors, sans nous poser trop de questions, Thierry et moi-même avons foncé, essuyant les refus polis du CNC et autres valses hésitations cathodiques. Les longs mois d’incertitude et de sur place qui ont précédé, ont renforcé notre détermination à finir ce film et à le faire exister au cinéma.

On a trouvé un producteur assez passionné pour nous suivre : depuis deux ans Sombrero and Co nous donne les moyens d’avancer. Grâce à ce soutien, nous avons tourné de nouvelles séquences, numérisé les rushes 16 mm et autres images gravées sur les supports les plus divers VHS/ HI 8 avant de s’attaquer au montage.

Daniel Darc, Pieces Of My Life n’a rien d’un documentaire d’archives, c’est un film hybride, inclassable, un film totalement libre. Au-delà de ma propre Nécessité, de mon implication, mes images sur 25 ans, mais aussi les documents personnels uniques liés ou appartenant à Daniel dont nous disposons, tout comme mon histoire et ma relation avec lui, me font en quelque sorte devoir de transmettre.

Oui, nous ne sommes que des passeurs !

Même si Sombrero porte plus que jamais le projet à bout de bras (sans aucun financement privé ou public), pour le finaliser, il est temps, nécessaire, de s’ouvrir aux internautes.

Une démarche cohérente puisque depuis le début ce film marche en dehors des clous. Il se fait loin et hors des circuits usuels et des financements traditionnels. Y impliquer via un système de financement participatif tous ceux qui se sentent concernés ou touchés par la trajectoire de Daniel Darc, est une bonne façon de faire le film. Y impliquer via un système de financement participatif tous ceux qui se sentent concernés ou touchés par la trajectoire de Daniel Darc, est une bonne façon de faire le film. Toute la post production est à financer, elle a a été budgétisée entre 50 000 et 100 000 euros (une somme très en deçà du coût moyen d’un long métrage, même indépendant), sachant que certains postes sont incontournables et non négociables et d’autres difficiles à chiffrer avec précision  :  en montage depuis la fin 2016, nous avons construit l’ossature sur laquelle le film repose. Il reste quelques séquences additionnelles à tourner, des images INA, des photos et des droits musicaux à acheter.

Ce poste-ci en particulier illustre la difficulté évoquée plus haut parce que traditionnellement couteux et non négociable : du coup nous ferons précisément en fonction du prix de ces archives et des sommes récoltées pour ce qui concerne leur acquisition.

La sortie en salle nous impose également de nous conformer à certaines règles et d’engager divers frais relatif à une immatriculation du film par le Centre National de la Cinématographie.

Oui, Daniel Darc, Pieces of My Life existera… coûte que coûte – c’est le cas de le dire !

Parce qu’il ne peut en être autrement… Et le plus vite sera le mieux. C’est bien là que vous intervenez si vous le souhaitez…

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/daniel-darc-pieces-of-my-life


Bookmark and Share


22 mars 2017

Podcast de l’Impromptu du 9 Mars 2017
Dans les studios de Radio FMR à Toulouse, Heddy Boubaker présente l’édition 2017 du Festival Sonic Protest des Musiques Étranges :
Installations
Performances
Projections
autour de musiques barrées… poétiques et sensibles… furieuses et indomptables.
En partenariat avec « Un Archet dans le Yucca »,
le Collectif IPN,
le GMEA,
la Maison Salvan,
Mix’Art Myrys,
Un Pavé dans le Jazz
et Un rêve Fou.
http://www.sonicprotest.com/


Bookmark and Share