Retour à la page précedente

Le groupe de rock toulousain les Bubblies attaqué par l’éditeur de jeux King video !

Les Bubblies groupe toulousain de rock indépendant vient d’être attaqué par la société King Digital Entertainment qui est l’éditeur de du jeux « Candy Crush » (qui, soit dit en passant, devrait être pénalisé au même titre qu’une drogue dure à cause des dépendances qu’il entraîne !). En fait cet éditeur essaye de leur faire changer de nom au prétexte que cela ferait de l’ombre à leur autre saga : « Bubble Witch », lancée en 2011.
Les Bubblies ont lancé une contre-attaque que Radio FMR soutient à 100 %. Ils ont dévoilé l’info sur les réseaux sociaux et l’offensive s’active depuis vendredi 2 mai :
« Nous faisons l’objet d’une attaque juridique, de la part du plus gros éditeur de jeux vidéo flash en ligne « KING.com » (Candy Crush). Leur but est de nous déposséder de notre nom car ils ont une saga qui s’appelle (Bubble witch ). Bref nous allons avoir besoin de vous tous et de vos réseaux d’ici quelque temps, pour ne pas laisser une fois de plus une grosse multinationale (valorisée a 7,5 milliards d’euros en bourse) s’essuyer les pied sur un petit groupe de rock… »
Il faut rappeler que les Bubblies ont déposé leur nom à l’INPI dans le cadre d’une signature sur le label Trema en 2000.
La société King Digital Entertainment (275 millions d’euros de bénéfices en 2013), soit-disant basée à Londres mais dont le siège social se trouve dans un quelconque paradis fiscal et qui vient d’entrer en bourse, utilise une stratégie agressive déjà bien rodée qui consiste à s’attaquer en amont à tout potentiel de nuisances pour le développement de leurs activités, quel qu’il soit, grand comme petit. Une stratégie que l’on peut qualifier de totalitaire.
Nous nous trouvons ici dans un combat éthique et clair : un groupe de musiciens engagés dans la promotion de modèles économiques alternatifs ainsi que dans un combat pour le monde du libre et du partage (en 2012 le groupe a décidé de passer son répertoire Sacem sous licence Creative Commons), contre une société prédatrice du monde de l’entertainment et de la consommation qui fait son beurre en s’appuyant sur des stratégies d’abrutissement des masses.
Restez à l’écoute de Radio FMR nous suivrons l’affaire de près, promis.

bubblies.net

Mots-clefs : ,