Archive pour la catégorie ‘AGROBIOSCIENCES’

L’AGRICULTURE A-T-ELLE LE DROIT D’ÊTRE MODERNE ? lundi à 11h sur FMR

Samedi 29 septembre 2012
L’AGRICULTURE A-T-ELLE LE DROIT D’ÊTRE MODERNE ? TOILES DE FOND ÉCONOMIQUE, PHILOSOPHIQUE, AGRONOMIQUE… (ANNONCE DE REDIFFUSION)
EXTRAITS DES EXPOSÉS INTRODUCTIFS DE L’ÉCONOMISTE HÉLÈNE TORDJMAN, DU PHILOSOPHE OLIVIER ASSOULY ET DE L’AGRONOME ETIENNE HAINZELIN
JPEG - 11.1 ko
O. Assouly et H. Tordjman. Photo de V. Brill pour la MAA

Pour la quatrième année consécutive, la Mission Agrobiosciences(MAA) et Radio FMR s’associent pour diffuser sur les ondes de cette radio associative toulousaine, le premier lundi de chaque mois de 11H00 à 12H00, quelques-uns des débats organisés par la MAA.
Pour prochaine diffusion, ce lundi 1er octobre 2012, le choix s’est tout naturellement porté sur les 18èmes Controverses européennes de Marciac, qui avaient, cette année, pour intitulé :« L’agriculture a-t-elle le droit d’être moderne ? ».
Pour en dresser la délicate toile de fond, la MAA avait convié plusieurs personnalités à introduire ces journées. Parmi elles, l’économiste Hélène Tordjman, le philosophe Olivier Assouly et l’agronome Etienne Hainzelin sont venus éclairer, à tour de rôle, les aspects économiques, philosophiques ou encore agronomiques de cette problématique.

L’agriculture a-t-elle le droit d’être moderne ?
Toiles de fond économique, philosophique, agronomique…

A écouter sur Radio FMR – 89.1 et par le Web
Le Lundi 1er octobre 2012 de 11h à 12h
Ou par podcast dans la rubrique « Archives » de la page consacrée à la rediffusion des « Conférences »

Histoire de la pollution industrielle à 11h sur FMR lundi 18 juin

Dimanche 17 juin 2012

Avec Geneviève Massard-Guilbaud, Directrice d’études à l’EHESS

http://www.agrobiosciences.org/IMG/jpg/couv-gif.jpgLe 1er juin 2012, l’historienne Geneviève Massard-Guilbaud était l’invitée de Propos Epars, le cycle de rencontres et d’échanges autour d’un ouvrage organisé par la Mission Agrobiosciences et la librairie Ombres Blanches. Le thème de la soirée ? Une histoire de la pollution industrielle de 1789 à 1914. Singulier tant par son approche que par son contenu, l’ouvrage de Geneviève Massard-Guilbaud décortique les rouages de la révolution industrielle, entre importance du progrès, véritable leitmotiv de l’époque, et émergence du droit à la santé. Il révèle également les nombreuses lignes de tension qui accompagnent ladite révolution, des savants qui veulent valoriser la recherche aux capitaines d’industrie qui souhaitent maximiser leur profit. S’appuyant sur les discours des différents acteurs (citadins, industriels, maires, préfets, médecins, ingénieurs sans oublier les ouvriers), elle tente, au fil de ce livre, d’instruire la question suivante : comment les contemporains appréhendent-ils et réagissent-ils à ces nuisances que l’on n’appelle pas encore pollution ?
Une interrogation qui constitue également le fil rouge de cette rencontre de Propos Epars qui sera diffusée le lundi 18 juin 2012, de 11h à 12h, sur Radio FMR.

Histoire de la pollution industrielle, de 1789 à 1914
Diffusion de la rencontre de Propos Epars avec Geneviève Massard-Guilbaud, Directrice d’études à l’EHESS.
Lundi 18 juin 2012, de 11h00 à 12h00
Sur Radio FMR (89.1) et par le Web

SAUVONS L’AGRICULTURE lundi 4 juin à 11h sur FMR

Dimanche 3 juin 2012
AVEC DANIEL NAHON, PROFESSEUR ÉMÉRITE DE L’UNIVERSITÉ PAUL-CÉZANNE D’AIX-EN-PROVENCE ET PROFESSEUR HONORAIRE DE L’INSTITUT UNIVERSITAIRE DE FRANCE
Le 12 avril 2012, la Mission Agrobiosciences et la librairie Ombres Blanches recevaient Daniel Nahon, professeur émérite de l’université Paul-Cézanne d’Aix-en-Provence et ancien président du Cirad, pour une rencontre de Propos Epars autour de son dernier ouvrage publié chez Odile Jacob :« Sauvons l’agriculture ».
Dans ce livre, Daniel Nahon poursuit la réflexion qu’il mène depuis plusieurs années sur l’épuisement de la terre. Il y dresse un constat pessimiste. L’intensification de la production a atteint ses limites : la productivité stagne, les sols s’usent. Le réchauffement climatique va exacerber la pénurie d’eau douce et les biocarburants renforcer une insécurité alimentaire déjà grandissante. Pour ce spécialiste du sol, si on ne revoit pas rapidement nos modèles agricoles, nous allons droit dans le mur.
Comment sortir de l’impasse ? C’est tout l’enjeu de cette rencontre qui pourra être écoutée ce lundi 4 juin, de 11h à 12h, sur Radio FMR.

« Aliments et chimie : qu’en disent les chercheurs », lundi 21 mai à 11 h sur fmr

Dimanche 20 mai 2012
Avec les participations de Philippe Behra, Inra/INP Toulouse-Ensiacet ; Max Lafontan, Inserm ; Françoise Nepveu, Université Paul Sabatier (Toulouse) ; Bernard Salles, directeur Inra ; Armand Lattes, chimiste
La Mission Agrobiosciences poursuit la diffusion, sur Radio FMR, du Forum grand public « Aliments et chimie : qu’en disent les chercheurs », co-organisé avec la Société d’Etudes du Lauragais, en mars dernier, à l’occasion du 4ème Festival Nailloux Sciences.
Antioxydants, pesticides, biologie synthétique et cuisine moléculaire sont au menu de cette seconde partie, toute aussi succulente et instructive que la précédente.
A écouter ce lundi 21 mai, de 11h à 12h, sur Radio FMR (89.1 et par le Web)
Aliments et Chimie : qu’en disent les chercheurs ?
Seconde partie de la diffusion du Forum Grand Public « Sciences et Société », organisé dans le cadre du 4ème Festival Nailloux Sciences
Avec les participations de :
- Philippe Behra, enseignant-chercheur au Laboratoire de chimie agro-industrielle (Inra/INP Toulouse-Ensiacet). Il a notamment travaillé sur l’influence que peut avoir la composition d’une eau sur la saveur d’un plat, d’un thé en collaboration avec Emile Jung et Mariage Frères…
- Max Lafontan, chercheur à l’Inserm, Unité de recherche sur les obésités (UR 586). Max Lafontan est un éminent spécialiste du métabolisme et des cellules graisseuses (les adipocytes).
- Françoise Nepveu. Directrice de l’Unité mixte de recherche « Pharmacochimie des substances naturelles et pharmacophores redox », Université Paul Sabatier (Toulouse) – IRD (Institut de Recherche pour le Développement).
- Bernard Salles, Professeur de Toxicologie (Faculté de Pharmacie de Toulouse), directeur Inra et porteur du projet « TOXALIM » rattaché aux départements Alimentation Humaine et Santé Animale INRA/INP Toulouse. Cette unité de recherche se penche notamment la toxicité de molécules telles que le Bisphénol A (BPA)
- Armand Lattes, Chimiste, professeur émérite à l’Université Paul Sabatier (Toulouse). Figure emblématique de l’Ecole nationale de chimie de Toulouse, dont il a été le directeur, Armand Lattes a été, entre autres, Président la Société Française de Chimie (2003-2008). Armand Lattes est le grand témoin du Forum.

Rencontre avec TODOROV lundi à 11 H sur FMR

Vendredi 11 mai 2012

À l’occasion de la sortie de son dernier essai Goya à l’ombre des lumières chez Flammarion. Au lendemain de la Révolution française, les idées des Lumières se répandent en Europe. Mais en Espagne, elles sont revendiquées par l’armée de
Napoléon, ce qui ne va pas sans poser des questions graves aux défenseurs du progrès. Faut-il imposer le bien par la force ? Peut-on contrôler la violence par la raison ? Le peintre Goya, témoin de ces bouleversements, entreprend une exploration
de l’héritage des Lumières. Tzvetan Todorov met en évidence la pensée puissante de cet artiste de génie. Historien et essayiste, il est l’auteur d’une trentaine de livres consacrés à l’étude des oeuvres littéraires, picturales, à l’analyse des sociétés et à
l’histoire des idées.

A retrouver à 11h sur radio FMR  lundi 14 mai – Bibliothèques de Toulouse

« Aliments et chimie : qu’en disent les chercheurs » lundi à 11H sur FMR

Samedi 5 mai 2012

Ecouter le Festival Nailloux Sciences, lundi 7 mai, de 11h à 12h, sur FMR
Avec les participations de Philippe Behra, Inra/INP Toulouse-Ensiacet ; Max Lafontan, Inserm ; Françoise Nepveu, Université Paul Sabatier (Toulouse) ; Bernard Salles, directeur Inra ; Armand Lattes, chimiste.

e moins que l’on puisse dire, c’est que les questions ont fusé, ce vendredi 23 mars à Nailloux, à l’occasion du Forum du 4ème Festival Nailloux Sciences, consacré à la chimie et l’alimentation. Délaissant les approches classiques, ce forum co-conçu et animé par la Mission Agrobiosciences avec la Société d’Etudes du Lauragais, se propose de partir des questions du public pour engager le dialogue entre celui-ci et les chercheurs invités.
L’huile de palme est-elle néfaste pour la santé ? C’est quoi au juste un anti-oxydant ? Oméga-3, oméga-6, graisses hydrogénées, acides gras saturés, insaturés, trans… comment les reconnaître, comment les différencier ? Que sait-on de la toxicité du BPA ? Voici quelques-unes des interrogations soulevées au fil des échanges et dont les éléments de réponse intègrent les dernières avancées de la recherche dans les domaines de la toxicologie, de la chimie de l’eau, du métabolisme du tissu adipeux, de la chimie verte, etc…


« Quand l’industrie agroalimentaire court-circuite le goût » – lundi 2 avril à 11h sur radio FMR

Vendredi 30 mars 2012
Avec Olivier Assouly, professeur de philosophie et responsable de la recherche et de l’édition à l’Institut français de la mode, et Michel Sarran, cuisinier étoilé
JPEG - 7.2 ko

Ils étaient plus de 200 lycéens, le 20 mars dernier, à participer à la séance de l’Université des Lycéens « Quand l’industrie agroalimentaire court-circuite le goût« , et à écouter goulûment les interventions du professeur de philosophie Olivier Assouly et du cuisinier étoilé Michel Sarran.
Bien souvent, lorsque l’on parle de l’industrie agroalimentaire, c’est pour en dénoncer les effets sur la santé et souligner les fortes teneurs en sel, en sucres ou en graisses de ses produits. Dans le cas présent, c’est sous l’angle du goût qu’Olivier Assouly aborde la question. Avec ce constat : le propre de l’industrie étant la série, il faut que ses produits aient un goût relativement neutre et prévisible pour qu’ils puissent être commercialisés à grande échelle. Et le philosophe d’en analyser toutes les conséquences. Des propos qui ne manquent pas de faire réagir Michel Sarran. Dans ce contexte d’une neutralisation du goût, le rôle du cuisinier ne serait-il pas, tout à l’inverse, d’amener ses convives vers des sensations gustatives inédites ?
Deux points de vue que la Mission Agrobiosciences vous invite à découvrir à l’occasion de cette diffusion.

« Quand l’industrie agroalimentaire court-circuite le goût »
Diffusion de la séance de l’Université des Lycéens avec :
- Olivier Assouly. Professeur de philosophie en lycée durant plusieurs années, Olivier Assouly mène aujourd’hui ses activités d’enseignement, généralement liées à ses travaux, notamment à l’Ecole Estienne, à Paris 1 ou encore à l’IFM, l’Institut français de la mode où il est responsable des activités de recherche et d’édition.
- Michel Sarran. Originaire du Sud-Ouest, plus précisément du Gers, Michel Sarran est le chef du restaurant éponyme, situé boulevard Armand Duportal à Toulouse. Ouvert en 1995, cet établissement a rapidement conquis deux étoiles au Guide Michelin.

Lundi 2 avril 2012, de 11h00 à 12h00
Radio FMR 89.1 et par le Web

ou par podcast dans la rubrique « Archives des émissions » de la page consacrée à la rediffusion des « Conférences ».

« La consommation responsable : est-ce bien raisonnable ? » lundi 19 mars à 11h sur fmr

Vendredi 16 mars 2012

Avec Thomas Laurenceau, rédacteur en chef du magazine 60 millions de consommateurs ; Patrick Kirchner, agriculteur.

JPEG - 7.4 ko
T. Laurenceau P. Kirchner

Dans le cadre de son partenariat avec radio FMR (89.1), la Mission Agrobiosciences vous propose de (re)découvrir, ce lundi 19 mars, la première partie des tables rondes « Le consommateur, l’alimentation et le développement durable. Et si on reprenait la main ? » co-organisées en janvier dernier avec l’agenda 21 de la ville de Balma.
Difficile d’être un consommateur serein de nos jours. Pour bien faire, il faut manger équilibré, sain, éthique, local, bio, de saison, tout en respectant l’environnement… Une montagne d’injonctions qui, dans le contexte actuel de crise économique, sont vite culpabilisantes.
Comment, à l’échelle d’un territoire, repenser collectivement les modèles alimentaires, en tenant compte de l’environnement, des agriculteurs, et de toutes les catégories sociales ? Quels sont les modèles et les stratégies à privilégier ? Voici quelques-unes des questions posées aux deux intervenants de cette séquence : Thomas Laurenceau, rédacteur en chef du magazine 60 millions de consommateurs, et Patrick Kirchner, agriculteur.

« Elevage et société : apprivoiser les mutations » (partie 2) – lundi 5 mars à 11h sur FMR

Samedi 3 mars 2012
Rediffusion de la table ronde « Elevage et société : apprivoiser les mutations » (partie 2)
Avec Jocelyne Porcher, chargée de recherches à l’Inra ; Eric Baratay, professeur d’histoire contemporaine (Univ. Lyon 3) ; et Jean-Paul Simier, directeur des filières alimentaires à l’Agence économique de Bretagne.
JPEG - 8.9 ko
E. Baratay ; J. Porcher ; JP Simier

La Mission Agrobiosciences poursuit la rediffusion de la table ronde « Elevage et société : apprivoiser les mutations« , co-organisée en décembre 2011, avec l’INP-Ensat. Après avoir détaillé les éléments historiques de la problématique et appréhendé la nature du changement de rapport entre l’homme et l’animal, cette seconde partie explore les questions plus contemporaines que posent l’élevage et, in fine, la consommation de viande. Parmi elles, par exemple, l’utilisation de protéines végétales pour nourrir le bétail alors que tout le monde ne mange pas à sa faim…
Dans ce contexte, quelles perspectives pour les activités d’élevage ? Le point dans cette seconde partie.

Plus d’infos sur : http://www.agrobiosciences.org/article.php3?id_article=3309

Podcast :

la souveraineté alimentaire sous le régime de nouveaux scénarios »(partie 2) – lundi à 11h sur FMR

Mercredi 1 février 2012
Rediffusion de la table ronde « la souveraineté alimentaire sous le régime de nouveaux scénarios »(partie 2)
Avec Martine Padilla, Directrice de recherches en économie alimentaire (IAMM), Philippe Chalmin, professeur d’histoire économique (Univ. Paris Dauphine), Michel Merlet, directeur d’Agter
La Mission Agrobiosciences poursuit la rediffusion, sur Radio FMR, de la table ronde « la souveraineté alimentaire sous le régime de nouveaux scénarios« , co-organisée avec l’INP-Ensat, le 8 novembre dernier.
Après avoir exploré les notions de souveraineté, d’autosuffisance ou de sécurité alimentaires, cette seconde partie offre des éléments de prospective pour penser ces questions. Avec un focus sur le devenir agricole et alimentaire du bassin méditerranéen et un point sur le phénomène d’accaparement des terres agricoles, phénomène en pleine explosion depuis la crise financière et alimentaire mondiale.
A écouter le lundi 6 février 2012, de 11h à 12h, sur Radio FMR, 89.1 et par le Web.