YOHIMBINE

Interviews scènes locales + rubrique diverses

La "Yohimbine" , une émission radio exclusive sur FMR (89,1 MHz - Toulouse) ou en streaming (http://giss.tv:8000/radio-fmr.mp3.m3u) tous les dimanches soirs à partir de 20 heures à 22 heures.

Sens de l'humour, esprit provocateur, des animateurs vigoureux, des invité(e)s, des billets d'humeur, des rubriques en tous genres, des découvertes d'artistes musicaux avec un soupçon de musique alternative et beaucoup de rock psychédélique...

Cette émission qui après ingestion te donne des frissons dans l'échine, une forte stimulation psychique, une intensification des émotions, un léger changement dans les perceptions pouvant provoquer des hallucinations, et quelquefois un état proche du rêve. Il est dit que les plaisirs sont particulièrement intensifiés. Les effets peuvent durer de 2 à 4 heures, cependant certaines expériences durant plus de 24 heures ont été rapportées. Les séquelles sont caractérisées par un sentiment de calme et de relaxation. A écouté...

La "Yohimbine"- (Emission radio sur FMR - 89.10 Mhz) | Faites également la promotion de votre Page


Emission : La yohimbine du 8 Septembre – Programme.


La "Yohimbine" , une émission Toulousaine exclusive sur FMR (en streaming : http://giss.tv:8000/radio-fmr.mp3.m3u) et sur radio Booster (89,1 MHz). Tous les dimanches soirs à partir de 20 h. Sens de l’humour, esprit provocateur, des animateurs vigoureux, des invité(e)s, des billets d’humeur, des rubriques, des chroniques, des découvertes d’artistes musicaux avec un soupçon de musique alternative et beaucoup de rock psychédélique… Voila! La recette de la « Yohimbine ».

Page Facebook de l'émission : https://www.facebook.com/pages/La-Yohimbine-Emission-radio-sur-FMR-8910-Mhz/210105625784295

Nos invité(e)s : After Lilly ♦ Site internet : afterlilly.bandcamp.com/. After Lilly, c'est Steph à la batterie, Stan à la guitare, Ben à la basse et Lio à la guitare et au chant. Depuis plus de deux ans notre projet prend forme : D'abord les concerts dans la région Toulousaine, un EP paru en octobre 2011 puis le studio en avril pour enfin vous présenter notre 1er album : Please Wake Me Up Tomorrow. Lien Facebook : https://www.facebook.com/AfterLilly

La rubrique Musicale parlera de "The Mantles - Long Enough To Leave (2013)" : On l'aura attendu ce nouvel album des Mantles ! Quatre ans séparent ce Long Enough To Leave de son prédécesseur, autant dire une éternité. On en aurait presque oublié l'existence du groupe californien. Presque, car on ne saurait oublier le plaisir procuré par cet album homonyme sorti en 2009, ni les promesses affichées par le groupe à cette époque. The Mantles fait un retour remarqué et remarquable en offrant avec ce Long Enough To Leave, un disque pétri de qualités qui trustera durablement la platine.

https://soundcloud.com/slumberland-records/brown-balloon

Le billet d'humeur sera "Twist again de Mosco" : François Hollande l’a dit, « la croissance est là ». Il est bien le seul (avec les plus grosses fortunes françaises dont les gains ont augmenté de 25%) à l’avoir repérée. Les seules croissances que nous autres, vulgum pecum, voyons de nos yeux sans doute myopes sont celles du chômage, des impôts, des difficultés, de la misère de plus en plus présente et prégnante dans nos rues…

La petite gâterie de la soirée sera "La mode des slamming parties ravage la scène gay de Londres" : La rubrique des activités immorales, du journalisme d'investigation à deux balles et des débats de merde.

Un immense brouillard où tout le monde se pique et s'encule !

Des orgies sans préservatif qui durent des semaines entières et chargées en doses intraveineuses de méthamphétamine : bienvenue dans le milieu des parties fines gay de Londres ! Ces orgies – ou « slamming parties », comme elles ont été surnommées (de l’anglais « slamming » qui signifie « injecter ») – sont fréquentées par un cercle restreint à l’intérieur de la communauté gay londonienne. Les participants à ces fêtes particulières se donnent rendez-vous en secret sur des réseaux sociaux tels que Grindr ou Bareback Real Time. Ces fêtes sont secrètes, certes, mais pas pour autant exclusives : du moment que vous êtes gay, que ça ne vous dérange pas de vous exposer à un tas de MST, de prendre du Viagra ou de vous injecter de la meth (et parfois de la méphédrone) pendant plusieurs jours d’affilée, vous pouvez vous joindre à la bamboula.