YOHIMBINE

Interviews scènes locales + rubrique diverses

La "Yohimbine" , une émission radio exclusive sur FMR (89,1 MHz - Toulouse) ou en streaming (http://giss.tv:8000/radio-fmr.mp3.m3u) tous les dimanches soirs à partir de 20 heures à 22 heures.

Sens de l'humour, esprit provocateur, des animateurs vigoureux, des invité(e)s, des billets d'humeur, des rubriques en tous genres, des découvertes d'artistes musicaux avec un soupçon de musique alternative et beaucoup de rock psychédélique...

Cette émission qui après ingestion te donne des frissons dans l'échine, une forte stimulation psychique, une intensification des émotions, un léger changement dans les perceptions pouvant provoquer des hallucinations, et quelquefois un état proche du rêve. Il est dit que les plaisirs sont particulièrement intensifiés. Les effets peuvent durer de 2 à 4 heures, cependant certaines expériences durant plus de 24 heures ont été rapportées. Les séquelles sont caractérisées par un sentiment de calme et de relaxation. A écouté...

La "Yohimbine"- (Emission radio sur FMR - 89.10 Mhz) | Faites également la promotion de votre Page


Emission : La yohimbine du 29 Septembre – Programme.


La "Yohimbine" , une émission Toulousaine exclusive sur radio FMR. Tu peux nous écouter sois (en streaming : http://giss.tv:8000/radio-fmr.mp3.m3u) ou sur la bande FM (89,1 MHz) tous les dimanches soirs à partir de 20 h. Sens de l’humour, esprit provocateur, des animateurs vigoureux, des invité(e)s, des billets d’humeur, des rubriques, des chroniques, des découvertes d’artistes musicaux avec un soupçon de musique alternative et beaucoup de rock psychédélique… Voila! La recette de la « Yohimbine ».

Page Facebook de l'émission : https://www.facebook.com/pages/La-Yohimbine-Emission-radio-sur-FMR-8910-Mhz/210105625784295

Nos invité(e)s : The Albouyz ♦ Site internet : http://jeanpaulalbouy.wix.com/thealbouyz. Unis à la ville comme à la scène par un même amour de la ritournelle folk, The Albouyz est le bien le genre de duo que l’on aimerait avoir comme amis ; toujours prompt à sortir la guitare acoustique et à pousser la chansonnette – y compris à deux dans un beau mariage vocal (back home). Dans cette folk mise à nue, la condition sinequanone pour attirer l’attention se résument à quelques points précis, auxquels on ne peut s’y soustraire : une bonne voix – y mettre de la conviction est un plus – et avoir de bonnes compositions, mélodiquement parlant. Et bon an mal an, avec facilité même, The Albouyz remplissent les deux conditions (if the world, morceau idéal pour cet été). Un petit harmonica pour parfaire le décorum, un grain de voix naturellement fait pour la pop, et hop, c’est parti ! la musique, c’est (en apparence) aussi simple que ça. The Albouyz rende au passage hommage à Lloyd Cole : bonne pioche, l’Anglais ayant su, en vieillissant, joliment épurer sa musique ; The Albouyz n’en sont, eux, qu’à leur début.

La rubrique Musicale parlera de "Naam - Vow (2013)" : Wikipedia réserve toujours son lot de réjouissances. Ainsi, si l'on consulte la page dédié à naam, on découvre que ce terme est un mantra, la syllabe sacrée du sikhisme : "Naam est un son, un mot qui désigne un concept. En fait, Naam est l'expression la plus courte pour désigner toute la nature de Dieu. Ce son est la révélation de dieu tout comme une prière contemplative pour le croyant. "Naam apporte la libération" ? On ira pas jusque là mais les onze titres présents sur ce Vow suffisent à notre bonheur.

Le billet d'humeur sera "Moi Président de la République" :

Moi président, je nommerai un fraudeur fiscal ministre du Budget de l’austérité. Moi président, je croirai mon ministre menteur droit dans les yeux plutôt que les éléments fournis par un site d’information crypto-trotskyste... La petite gâterie de la soirée sera "Un petit-déjeuner avec les stars du porno" : La rubrique des activités immorales, du journalisme d'investigation à deux balles et des débats de merde.

Partager le repas le plus important de la journée avec des gens qui gagnent leur vie en exposant leurs organes génitaux.

Ce vendredi, nous partons à Paris voir la société de production Marc Dorcel qui nous a invités à prendre un petit-déjeuner au 105, rue du faubourg Saint-Honoré. Notre boulot consistera à manger des croissants...