YOHIMBINE

Interviews scènes locales + rubrique diverses

La "Yohimbine" , une émission radio exclusive sur FMR (89,1 MHz - Toulouse) ou en streaming (http://giss.tv:8000/radio-fmr.mp3.m3u) tous les dimanches soirs à partir de 20 heures à 22 heures.

Sens de l'humour, esprit provocateur, des animateurs vigoureux, des invité(e)s, des billets d'humeur, des rubriques en tous genres, des découvertes d'artistes musicaux avec un soupçon de musique alternative et beaucoup de rock psychédélique...

Cette émission qui après ingestion te donne des frissons dans l'échine, une forte stimulation psychique, une intensification des émotions, un léger changement dans les perceptions pouvant provoquer des hallucinations, et quelquefois un état proche du rêve. Il est dit que les plaisirs sont particulièrement intensifiés. Les effets peuvent durer de 2 à 4 heures, cependant certaines expériences durant plus de 24 heures ont été rapportées. Les séquelles sont caractérisées par un sentiment de calme et de relaxation. A écouté...

La "Yohimbine"- (Emission radio sur FMR - 89.10 Mhz) | Faites également la promotion de votre Page


Emission : La yohimbine du 6 Octobre – Programme.


La "Yohimbine" , une émission Toulousaine exclusive sur radio FMR. Tu peux nous écouter sois (en streaming : http://giss.tv:8000/radio-fmr.mp3.m3u) ou sur la bande FM (89,1 MHz) tous les dimanches soirs à partir de 20 h. Sens de l’humour, esprit provocateur, des animateurs vigoureux, des invité(e)s, des billets d’humeur, des rubriques, des chroniques, des découvertes d’artistes musicaux avec un soupçon de musique alternative et beaucoup de rock psychédélique… Voila! La recette de la « Yohimbine ».

Page Facebook de l'émission : https://www.facebook.com/pages/La-Yohimbine-Emission-radio-sur-FMR-8910-Mhz/210105625784295

Nos invité(e)s : Sound Sweet Sound ♦ Site internet : http://soundsweetsound.bandcamp.com/. Les 7 musiciens de Sound Sweet Sound délivrent un rock néo-psyché capable de nous emmener de la ballade à réminiscence Velvet Underground à une fièvre électrique puisée dans l'écoute inspirée des Doors. Lorsque la guitare électrique se tait, c'est pour laisser place à la mélopée du sitar... Dans la droite ligne des Brian Jonestown Massacre et autres Black Angels, l'alliance de la voix nonchalante du chanteur, et de celle, profonde, de la chanteuse, mêlées de percussions et flûtes exotiques et de claviers vintage, compose une ambiance quasi mystique...

La rubrique Musicale parlera de "MMOSS - Only Children (2012)" : Oh la belle découverte que voici ! Venus du New Hampshire, les MMOSS ravivent avec brio la flamme du rock psyché de la deuxième moitié des sixties. Comme tant d'autres me direz vous. Certes. Rien de bien neuf dans tout ça. Mais la qualité des titres présents sur ce deuxième album sorti chez trouble In Minds (après un premier en 2010 chez Burger) force le respect.

http://mmoss.bandcamp.com/album/only-children?from=embed

Le billet d'humeur sera " Désexualiser les mots, enrichir son vocabulaire" : Alors même que notre belle langue de Molière est partout reconnue pour sa richesse et met à notre disposition un répertoire lexical très complet, que constate t’on ? Certains mots ne sont, aujourd’hui, que très peu utilisés par nos compatriotes. Pire, certains ont même été totalement évincés de notre vocabulaire, au simple motif que notre esprit mal tourné détourne leur véritable signification (souvent méconnue), en les affublant d’un sens imaginaire tout autre. Mais alors, si un quiproquo embarrassant est vite arrivé, que faire pour réhabiliter, et nous rapproprier ces mots injustement mis au banc de nos conversations…? La petite gâterie de la soirée sera "Voilà ce qui arrive quand vous vous parfumez avec du parfum de synthèse" : La rubrique des activités immorales, du journalisme d'investigation à deux balles et des débats de merde.

Résumé : MiN est une boutique de SoHo, à Manhattan, qui se définit comme de la « haute parfumerie » et comme un « artelier ». En d’autres termes, comme « une boutique qui vend des trucs chers ». Cette boutique comblera donc les gens désireux de débourser 280 euros pour 12 millilitres de liquide odorant – c’est-à-dire des gens comme Scarlett Johansson, qui s’y est récemment rendue pour se procurer un doux mélange de jasmin, de cuir et de tabac. Dit comme ça, on pourrait penser à l’odeur d’un fond de sac à dos parsemé de clopes cassées, mais je n’y connais rien en parfum. A dimanche ;)