Archive pour le mot-clef ‘Bubblies’

L’Hallucinarium Éphémère du 1e avril 2015

Dimanche 5 avril 2015

Le 5 à 7 du mercredi de Radio FMR. La substance radiophonique psycho-active tous les mercredis 17H – 19H avec Marie, Ludmilla, Da Scritch, Pouhiou, Eugène, Philippe…

Émission enregistrée et diffusée en direct le 1e Avril 2015.

Qui a vu passer aux micros… Romain aka E-Kyoz de l’Essence du Sillon. Puis Marie du groupe Hoboken Division . Ensuite Carine du groupe les Bubblies pour une Fake-itw. 1e avril oblige, il le fallait bien avec ce farceur d’Eugène Lawn… Un Eugène qui a fini par se ressaisir en interrogeant brillamment, malgré une ambiance post apocalytique, Pierre Sauvage venu présenter l’édition 2015 des Empreintes Numériques. Puis Herrektor et Mikarambar du Blogvipère nous ont parlé de leur soirée « Révoltes dans ta culotte« , une soirée de soutien à Act Up… Enfin, l’émission s’est terminée en beauté avec la chronique de Da Scritch, avec ses invité-e-s, les lauréats de la 6e édition du Startup Weekend de Toulouse, à savoir le projet Loliplop

5 à 7 – Hallucinarium Éphémère – du mercredi 01 avril 2015 by Radiofmr on Mixcloud







Aller au sommaire de l’Hallucinarium Éphémère

L’Hallucinarium Éphémère du 07 mai 2014

Vendredi 9 mai 2014

Le 5 à 7 du mercredi de Radio FMR. La substance radiophonique psycho-active tous les mercredis 17H – 19H avec Marie, Ludmilla, Bulle, Pouhiou, Eugène, Philippe… 

Émission enregistrée et diffusée le 07 mai 2014

Une émission spéciale AFFAIRE BUBBLIES VS KING.COM qui vient de défrayer la chronique, et qui a rejoué les aventures de David & Goliath !

Pour en savoir plus sur la génèse de l’affaire :

. Le groupe de rock toulousain les Bubblies attaqué par l’éditeur de jeux King video !

. Les Bubblies ont gagné la partie… Niveau de jeu maximum !

Écoutez ou ré-écoutez l’émission :

5 à 7 – Hallucinarium Éphémère – du mercredi 07 mai 2014 by Radiofmr on Mixcloud

Aller au sommaire de l’Hallucinarium Éphémère

Les Bubblies ont gagné la partie… Niveau de jeu maximum !

Lundi 5 mai 2014


Dans l »affaire de l »éditeur de jeux en ligne King video contre le groupe toulousain les Bubblies, grâce à une forte mobilisation qui a soutenu le groupe, les musiciens ont gagné la partie !
Communiqué des Bubblies sur le groupe FB d »infos créé à l »occasion de ce combat :
« Procédure I.N.P.I. abandonnée !!!!
Notre avocat vient de nous annoncer que King.com suspendait la procédure INPI sans possibilité de la relancer !
Un grand merci à toutes les personnes qui nous ont soutenu et qui ont participé à cette lutte. Nous n’y online casino canada serions jamais arrivés sans vous !
Un grand merci aux médias qui se sont emparés de notre combat !
Par ailleurs certains médias ont annoncé que nous faisions un appel aux dons, ce n’est pas le cas.
Nous préférons pour vous remercier, faire quelque chose qui a plus de sens à nos yeux, à savoir des concerts dans vos villes, pour venir vous rencontrer. Et faire ce que l’on fait de mieux : de la musique !
Nous appelons toute personne qui serait susceptible de nous aider à réaliser ce projet, à rentrer en contact avec notre tourneur. Plutôt qu’un don, vous pouvez par exemple écrire aux salles et festivals
près de chez vous, pour leur demander de nous programmer.
Merci ! On a gagné
« 
Communiqué officiel des Bubblies sur leur site : CLIC ICI
Joli combat, finissons donc gaiement en musique !

Le groupe de rock toulousain les Bubblies attaqué par l’éditeur de jeux King video !

Samedi 3 mai 2014

Les Bubblies groupe toulousain de rock indépendant vient d’être attaqué par la société King Digital Entertainment qui est l’éditeur de du jeux « Candy Crush » (qui, soit dit en passant, devrait être pénalisé au même titre qu’une drogue dure à cause des dépendances qu’il entraîne !). En fait cet éditeur essaye de leur faire changer de nom au prétexte que cela ferait de l’ombre à leur autre saga : « Bubble Witch », lancée en 2011.
Les Bubblies ont lancé une contre-attaque que Radio FMR soutient à 100 %. Ils ont dévoilé l’info sur les réseaux sociaux et l’offensive s’active depuis vendredi 2 mai :
« Nous faisons l’objet d’une attaque juridique, de la part du plus gros éditeur de jeux vidéo flash en ligne « KING.com » (Candy Crush). Leur but est de nous déposséder de notre nom car ils ont une saga qui s’appelle (Bubble witch ). Bref nous allons avoir besoin de vous tous et de vos réseaux d’ici quelque temps, pour ne pas laisser une fois de plus une grosse multinationale (valorisée a 7,5 milliards d’euros en bourse) s’essuyer les pied sur un petit groupe de rock… »
Il faut rappeler que les Bubblies ont déposé leur nom à l’INPI dans le cadre d’une signature sur le label Trema en 2000.
La société King Digital Entertainment (275 millions d’euros de bénéfices en 2013), soit-disant basée à Londres mais dont le siège social se trouve dans un quelconque paradis fiscal et qui vient d’entrer en bourse, utilise une stratégie agressive déjà bien rodée qui consiste à s’attaquer en amont à tout potentiel de nuisances pour le développement de leurs activités, quel qu’il soit, grand comme petit. Une stratégie que l’on peut qualifier de totalitaire.
Nous nous trouvons ici dans un combat éthique et clair : un groupe de musiciens engagés dans la promotion de modèles économiques alternatifs ainsi que dans un combat pour le monde du libre et du partage (en 2012 le groupe a décidé de passer son répertoire Sacem sous licence Creative Commons), contre une société prédatrice du monde de l’entertainment et de la consommation qui fait son beurre en s’appuyant sur des stratégies d’abrutissement des masses.
Restez à l’écoute de Radio FMR nous suivrons l’affaire de près, promis.

bubblies.net