Archive pour le mot-clef ‘horreurs’

La yohimbine du 3 Novembre – Programme « Special Halloween »

Mardi 29 octobre 2013

La « Yohimbine », une émission Toulousaine exclusive sur radio FMR. Tu peux nous écouter sois en streaming (: http://giss.tv:8000/radio-fmr.mp3.m3u) ou sur la bande FM (89,1 MHz-Toulouse), tous les dimanches soirs à partir de 20 h. Sens de l’humour, esprit provocateur, des animateurs vigoureux, des invité(e)s, des billets d’humeur, des rubriques, des chroniques, des découvertes d’artistes musicaux avec un soupçon de musique alternative et beaucoup de rock psychédélique… Voila! La recette de la « Yohimbine ».

Page Facebook de l’émission : https://www.facebook.com/pages/La-Yohimbine-Emission-radio-sur-FMR-8910-Mhz/210105625784295

Nos invité(e)s : Holy Spank ♦ Site internet : http://www.myspace.com/holyspankmusic. Un groupe énergique de garage rock aux riffs ravageurs qui vous colle au plafond « Chuck Berry, Iggy Pop, AC/DC, The Jim Jones Revue et Joy Division qui se mettent sur la gueule ! » est la définition préférée de The Holy Spank. Le groupe a pour caractéristique la bonne humeur qu’il fait partager à son public, possibilité offerte à The Holy Spank grâce à l’expérience bien trempée de chacun des musiciens. Le groupe a la réputation d’effectuer des sets énergiques en emportant le public avec lequel il aime s’amuser. La devise du groupe avant de monter sur les planches : « Le risque nous fait voir la mort, et gouter la vie ! » Rejoins par de nouveaux musiciens, le groupe est formé depuis avril 2012 en l’état, et a à son actif plusieurs dizaines de concerts.

La rubrique musicale parlera de « Human Eye – Into Unknown (2013) » : A l’écoute de ce Into Unknown, on l’avoue, on a failli parler d’embourgeoisement pour la bande à Timmy Lampinen. Bon, quiconque suit la carrière de ce trublion du rock sait que cela ne veut rien dire, quand bien même il s’agit de son essai le plus abordable à ce jour. Déjà, They Came from The Sky avait marqué une évolution par rapport à ses productions habituelles. On parlera donc avec ce Into Unknown de rupture, les morceaux apparaissant plus apaisés qu’auparavant. Pour faire simple, avec Into Unknown on est à mi-chemin entre Human Eye et son dernier enregistrement sous le nom de Timmy’s Organism.

En écoute ici : https://soundcloud.com/gonerrecords/human-eye-gettin-mean-human#t=2:50

Le billet sanglant  sera « Horreurs boréales » featuring Solange : Le nombre de suicides est plus élevé au Groenland que nulle part ailleurs sur cette planète. Le plus dérangeant, c’est que ce sont les enfants et les ados qui font grimper ces statistiques. Les autorités du Groenland ont officiellement utilisé le terme « épidémie » pour qualifier la situation. Et même s’il y a beaucoup de théories sur le sujet, personne encore n’a su mettre le doigt sur ce qui fait que ces gamins ne supportent pas l’idée de rester en vie. Un peu de sang inuit du Groenland coule dans mes veines, mais j’ai grandi confortablement en France, c’est pourquoi j’ai éprouvé le besoin d’essayer de comprendre ce qui se passe là-bas.


La petite gâterie de la soirée sera « Anneliese Michel, la vrai histoire d’emily rose!  » : C’est la rubrique des activités immorales, du journalisme d’investigation à deux balles et des débats de merde. Résumé : Anneliese Michel (1952 – 1976) est une jeune Allemande catholique sur laquelle fut pratiqué un exorcisme et qui mourut la même année après avoir arrêté tout traitement médical et psychiatrique. Sa vie a servie de modèle pour les films L’Exorcisme d’Emily Rose (film de Scott Derrickson sorti en 2005) et Requiem (film de Hans-Christian Schmid sorti en 2006).

Depuis sa naissance le 21 septembre 1952, Anneliese Michel avait une vie normale. Elle était de confession religieuse. Du jour au lendemain, sa vie bascula un jour de 1968 quand elle a commencé à trembler et à ne plus savoir contrôler son corps. Lors de ses crises, elle perdait sa voix, elle ne savait plus appeler ses parents pour avoir de l’aide. Un neurologue a diagnostiqué qu’elle souffrait d’un grand mal : l’épilepsie et elle a été admise à l’hôpital pour un traitement.

Après ses premières attaques, elle a commencé à voir des visages, des grimaces démoniaques lors de sa prière journalière. Dès lors, elle savait que le mal qui l’a rongeait était une possession. Elle entendait des voix. Les démons lui donnaient des ordres. Et Anneliese en a parlé aux médecins qui ne savaient plus comment l’aider. C’est à ce moment précis, qu’elle a perdu toute confiance en la médecine.


Bookmark and Share