Archive pour le mot-clef ‘interview’

La yohimbine du 6 Avril – Programme.

Mercredi 2 avril 2014

La « Yohimbine », une émission Toulousaine exclusive sur radio FMR. Tu peux nous écouter sois en streaming (: http://giss.tv:8000/radio-fmr.mp3.m3u) ou sur la bande FM (89,1 MHz-Toulouse), tous les dimanches soirs à partir de 20 h. Sens de l’humour, esprit provocateur, des animateurs vigoureux, des invité(e)s, des billets d’humeur, des rubriques, des chroniques, des découvertes d’artistes musicaux avec un soupçon de musique alternative et beaucoup de rock psychédélique… Voila! La recette de la « Yohimbine ».

Page Facebook de l’émission : https://www.facebook.com/pages/La-Yohimbine-Emission-radio-sur-FMR-8910-Mhz/210105625784295

Nos invité(e)s : Release party Sound Sweet Sound @ La Dynamo ♦ Site internet : https://www.facebook.com/events/1500072300220090/?ref=22&source=1. Comme promis, le groupe de rock psychédélique Sound Sweet Sound sortira officiellement son deuxième album à La Dynamo (Toulouse), à l’occasion d’une grande fête gratuite, basée sur une participation libre mais nécessaire!

Au menu:
- un apéro avec tous les KissBankers qui nous ont soutenu, ainsi bien sûr que les amis, les proches et les artistes qui travaillent depuis plusieurs mois sur ce projet!
- Un concert exclusif du collectif Psychedelic Sessions! Enfant logique de la mouvance The Psychedelic Revolution, les groupes de rock psyché Toulousain (She Hunts Koalas, Substitut, The Rusty Bells entre autres) se réuniront sur scène pour une nouvelle expérience musicale, entre énergie rock’n'roll et improvisations chamaniques!
- Enfin, le groupe Sound Sweet Sound jouera l’intégralité de son second album, plus quelques surprises! Il sera dévoilé également le deuxième clip du groupe, illustrant la chanson Holy Songs!
Le tout agrémenté de performances artistiques, de vidéos projections et de jeux de lumières!
L’album « Holy Songs and Human Scenes sera disponible ce soir là, objet réunissant un CD et un DVD, pour entrer à fond dans l’univers de Sound Sweet Sound!


Le billet d’humeur sera «Chuck Berry, un p’tain de génie» : Chuck Berry ? Pourquoi maintenant ? Parce que j’en ai envie. Pour oublier quelques minutes la résurgence décomplexée de la peste brune en notre beau pays. Et pour chanter un des génies un peu oubliés ou snobés du XXe siècle (bien que son œuvre soit omniprésente à travers… tous les morceaux de rock depuis soixante ans).

La rubrique musicale parlera de Morgan Delt – Morgan Delt (2014) : Nos auditeurs le savent, la compilation Rubble est un must du genre pour tous les amoureux des sixties. Un double coffret de vingt disques, une somme monumentale de titres renversants. Si vous ne connaissez pas encore ces compilations, on vous en recommande chaudement l’acquisition puis l’écoute en parcourant les articles de nos amis de Planetgong consacrés à ces dernières sous la plume inimitable du sieur Béroalde de Fuzz. S’il on vous parle des Rubble, c’est que cet album de Morgan Delt semble en être le reflet, la suite logique et ce, dans son volet le plus psychédélique.

En écoute ici : http://morgandelt.bandcamp.com/album/morgan-delt-2?from=embed

La petite gâterie de la soirée sera «Allume ton bang et écoute cette putain de compilation de Wizard Rock» :

Entre le Vietnam, Nixon, et Peter Frampton, qu’est-ce que tu pouvais faire durant les années 70, sinon te défoncer et balancer des riffs monolithiques ?

C’est la rubrique des activités immorales, du journalisme d’investigation à deux balles et des débats de merde. Résumé : Entre le Vietnam, COINTELPRO, Nixon, Peter Frampton, Barry Manilow et tous les autres trucs horribles qui ont ravagé les années 70, il était normal pour tous les gens munis à l’époque d’une guitare et/ou d’une moustache de se défoncer au méga-max. Si vous vous étiez suffisament bien démerdé pour échapper à l’armée, vous saviez que votre esprit devait à tout prix aller tenter sa chance ailleurs, et pour des légions d’ados nord-américains, la porte de sortie a été la Sainte Trinité formée par Black Sabbath, Led Zeppelin et un sachet de weed locale bas-de-gamme… A dimanche soir :)

https://soundcloud.com/numerogroup


Bookmark and Share

La yohimbine du 30 Mars – Programme.

Jeudi 27 mars 2014

La « Yohimbine », une émission Toulousaine exclusive sur radio FMR. Tu peux nous écouter sois en streaming (: http://giss.tv:8000/radio-fmr.mp3.m3u) ou sur la bande FM (89,1 MHz-Toulouse), tous les dimanches soirs à partir de 20 h. Sens de l’humour, esprit provocateur, des animateurs vigoureux, des invité(e)s, des billets d’humeur, des rubriques, des chroniques, des découvertes d’artistes musicaux avec un soupçon de musique alternative et beaucoup de rock psychédélique… Voila! La recette de la « Yohimbine ».

Page Facebook de l’émission : https://www.facebook.com/pages/La-Yohimbine-Emission-radio-sur-FMR-8910-Mhz/210105625784295

Nos invité(e)s : Maddyson Myarade ♦ Site internet : http://www.maddysonmyarade.com/. Maddyson Myarade est le personnage et le projet artistique de Mathieu Vergez, auteur compositeur de la région toulousaine qui, malgré son jeune âge (19 ans), a déjà une grande expérience de la scène, ayant commencé très tôt à composer et à interpréter ses premières compositions. Entre musique et littérature, fiction et réalité, si le projet Maddyson Myarade est influencé par d’autres artistes à l’imaginaire puissant et imprévisible tels que Jim Morrison ou Syd Barrett, c’est bien entièrement en français que Mathieu défend ses chansons et l’histoire de son personnage. Musicien touche-à-tout, prolifique et généreux, il a demarré l’enregistrement de son premier album dans le studio d’Extraordinaire, mais aussi l’écriture d’un roman.

Le billet d’humeur sera «La poire à lavement» featuring Solange :

Tout est dans le titre, mais par où commencer ? Alors voilà, dans la vie, on se retrouve parfois à…

Non je peux pas attaquer comme ça… Je reprends :

Dans le rectum, on se retrouve parfois à…

Merde. Tout sonne mal. Globalement, toute phrase contenant le mot rectum ne sort pas comme on le voudrait, vous avez remarqué ?

Bon, bref, parfois on pratique la sodomie, et bon, on se dit que c’est mieux si on ne risque pas de…

A dimanche soir !

La rubrique musicale parlera de Pond – Hobo Rocket (2013) : Retour aux affaires un an après Beard Wives Denim, pour le groupe de Perth et poursuite du voyage cosmique en compagnie de nos australiens. Considéré à tort comme un side project de Tame Impala alors que ce Hobo Rocket est déjà leur cinquième album pour le groupe de Nick Allbrook, Jay Watson et Joseph Ryan (auxquels s’ajoutent Cam Avery à la batterie et Jamie Terry à la basse), Pond mérite vraiment le détour. Là où Kevin Parker empilait les couches d’effets sur Lonerism pour un résultat qui, s’il a conquis presse et public, nous avait laissé de marbre, Allbrook et ses compères réussissent à mêler embardées psychés et moment contemplatifs sur des compositions certes moins alambiquées et plus brutes que chez Tame Impala mais aussi finalement plus attachantes. Pour tout dire, on préfère le style plus raw de ces compagnons.

En écoute ici : http://youtu.be/jvZ9tEb67HE

La petite gâterie de la soirée sera «Le blues de l’or noir» :

Les enfants syriens extraient aujourd’hui du pétrole pour Al-Qaïda.

C’est la rubrique des activités immorales, du journalisme d’investigation à deux balles et des débats de merde (Mais pas pour cette fois).

Résumé : Deir ez-Zor est la sixième ville de Syrie : elle compte 220 000 habitants. Ici, depuis quarante-trois ans, l’État des al-Assad, associé à des compagnies occidentales telles que Shell ou Total, font cracher à la terre son or noir. On estime que chaque jour, avant la révolution, 27 000 barils en sortaient chaque jour.


Bookmark and Share

La yohimbine du 2 Mars – Programme.

Mardi 25 février 2014

La « Yohimbine », une émission Toulousaine exclusive sur radio FMR. Tu peux nous écouter sois en streaming (: http://giss.tv:8000/radio-fmr.mp3.m3u) ou sur la bande FM (89,1 MHz-Toulouse), tous les dimanches soirs à partir de 20 h. Sens de l’humour, esprit provocateur, des animateurs vigoureux, des invité(e)s, des billets d’humeur, des rubriques, des chroniques, des découvertes d’artistes musicaux avec un soupçon de musique alternative et beaucoup de rock psychédélique… Voila! La recette de la « Yohimbine ».

Page Facebook de l’émission : https://www.facebook.com/pages/La-Yohimbine-Emission-radio-sur-FMR-8910-Mhz/210105625784295

Nos invité(e)s : Le Festival « Les récréatives » ♦ Site internet : https://www.facebook.com/events/464233577010352/?source=1. Pour la troisième année consécutive l’association P’tite Lumière et Cie vous présente « Les Récréatives » festival mettant en avant les artistes féminines de la région et de l’hexagone tout cela autour de la journée des droits des femmes. Nous vous proposons donc un week-end haut en couleurs avec 3 jours de festivités . Cette année le festival met à l’honneur les DJETTES Toulousaines et aura lieu du jeudi 6 mars au samedi 8 mars dans divers lieux de notre belle ville rose. Expositions , musique , performances , danse et autres arts vous seront présentés par des femmes pour tout les genres…

Le billet d’humeur sera «Karma» : Mars. La tension monte, c’est imminent, mais nous avons accepté notre sort, nous ne fuirons pas. Nous savons que cela doit arriver, ce sera un soir, autour de 20 heures, quand la nuit nous aura poussés à allumer nos lumières, qu’ils pourront donc nous repérer depuis la rue. Ils sont organisés. Nous ne fuirons pas, notre lutte sera silencieuse : nous nous transformerons en ninjas, furtifs et discrets. C’est une fois par an et c’est comme une chanson de Christophe Maé ; toujours exactement pareil. L’immeuble vit normalement ; les portes qui claquent, les envoyés spéciaux qui s’égosillent dans les téléviseurs, les robinets qui vomissent dans les tuyauteries, la voisine qui jouit comme si c’était la dernière fois, quand soudain : plus un bruit. Silence effrayant de fin du monde qui sera vite rompu par le tintement des sonnettes, qui résonneront méthodiquement, porte après porte, étage après étage. Et ça montera, ça montera, ça se rapprochera dangereusement, puis ce sera notre tour. C’est immuable…

La rubrique musicale parlera de Go!Zilla – Grabbing A Crocodile (2013) : A la première évocation de Go!Zilla, on pense immédiatement à un monstre japonais ou pour les geeks à un outil de gestion de téléchargements, plus rarement à un duo garage venu d’Italie, composé de Luca Landi (guitare / chant) et Fabio Swirl (batterie). C’est pourtant bien à nos amis transalpins que nous devons cette heureuse découverte, ce Grabbing A Crocodile sorti chez Black Candy Records in Italie et distribué par rien de moins que Rough Trade en Europe…

En écoute ici : http://gozilla.bandcamp.com/album/grabbing-a-crocodile?from=embed

La petite gâterie de la soirée sera «Le thé au kratom est le grand remède des anciens héroïnomanes» :

Il est aussi très prisé des hyperactifs et des employés de bureau

Un jour, quelqu’un m’a parlé d’un bar qui vendait du thé infusé avec « une drogue étrange et illégale en Thaïlande, le kratom ». C’était suffisant pour éveiller ma curiosité. C’est la rubrique des activités immorales, du journalisme d’investigation à deux balles et des débats de merde. Résumé : Un jour, quelqu’un m’a parlé d’un bar à Wilmington, en Caroline du Nord, qui vendait du thé infusé avec « une drogue étrange et illégale en Thaïlande, le kratom ». J’avais aussi entendu dire que cet endroit – un tiki bar appelé Kat 5 Kava qui ne servait pas d’alcool – était une sorte de laboratoire clandestin de meth ou un fumoir d’opium. C’était suffisant pour éveiller ma curiosité. Bien que le kratom existe depuis quelques temps, les médias s’attachent encore à la qualifier de « nouvelle drogue légale ». Les feuilles de kratom, qui proviennent d’un arbre originaire de Thaïlande, sont récoltées et séchées pour produire la drogue. Elle a été interdite en 1943, après que les Thaïlandais ont commencé à l’utiliser comme une alternative à l’opium et que le gouvernement s’est rendu compte qu’elle n’était pas taxée.


Bookmark and Share

La yohimbine du 23 Février – Programme.

Jeudi 20 février 2014

La « Yohimbine », une émission Toulousaine exclusive sur radio FMR. Tu peux nous écouter sois en streaming (: http://giss.tv:8000/radio-fmr.mp3.m3u) ou sur la bande FM (89,1 MHz-Toulouse), tous les dimanches soirs à partir de 20 h. Sens de l’humour, esprit provocateur, des animateurs vigoureux, des invité(e)s, des billets d’humeur, des rubriques, des chroniques, des découvertes d’artistes musicaux avec un soupçon de musique alternative et beaucoup de rock psychédélique… Voila! La recette de la « Yohimbine ».

Page Facebook de l’émission : https://www.facebook.com/pages/La-Yohimbine-Emission-radio-sur-FMR-8910-Mhz/210105625784295

Nos invité(e)s : Dancers In Red ♦ Site internet : http://www.noomiz.com/dancersinred. Ils sont nés en 89, presque trente ans après les Rolling Stones,Black Sabbath, The Who et Led Zeppelin, les aînés de cette veine purement rock’n’roll dans laquelle ils se reconnaissent. Dancers in Red, Mathieu (guitare), Marion (basse) et Guillaume (batterie), annonce dans un riff que le rock est encore et toujours synonyme d’énergie renouvelable. Tellement amphétaminé, de l’énergie à revendre : une section rythmique débridée, une guitare brulante, une voix en porte-voix dans un anglais maîtrisé, le tout si follement live! En 2011 la sortie d’un deuxième EP « Let’s stay awake », une succession de chroniques, ainsi que plusieurs premières parties d’artistes confirmés comme Mademoiselle K, Cocoon, et Gaëtan Roussel, ont permis de placer le trio toulousain dans le peloton de tête des groupes à ne pas manquer ! Et malgré des influences Old School, l’ensemble reste très actuel… affaire à suivre! Let’s stay awake…how could you sleep?

Le billet d’humeur sera «Plan à trois, l’après» : Vous êtes un couple. Un soir, vous êtes à cette pendaison de crémaillère d’un cousin éloigné, l’ambiance est alcoolisée, vous sortez d’une gastro-entérite éprouvante, votre système immunitaire a morflé alors vous planez un peu et vous sentez prêt à toutes les folies et là, une occasion se présente. Cette jeune femme plutôt ouverte d’esprit vous propose de rentrer avec vous pour un plan à trois. Vodka  et rémission de gastro aidant, pourquoi pas ?… A dimanche soir !

La rubrique musicale parlera de Toy – Join The Dots (2013) : Toy, c’est un groupe anglais de Brighton, composé de Tom Dougall (chant / guitare), Dominic O’Dair (guitare), Maxim Barron (basse), Charlie Salvidge (batterie) et Alejandra Diez (claviers) qui a connu un petit buzz lors de la sortie en 2012 de son premier album homonyme. A mi chemin entre rock psychédélique et shoegaze, le cocktail proposé alors par nos anglais s’était avéré très séduisant même si on avait été un petit peu déçu. L’album nous avait semblé en deçà des promesses affichées avec leur premier single, l’extraordinaire « Left Myself Behind », absent dudit album. Ce premier album restait néanmoins un disque solide, d’un groupe au potentiel certain.

En écoute ici : http://youtu.be/O2IFGouxhkg

La petite gâterie de la soirée sera «Le triste sort des sorcières» :

Pour ne pas qu’on les assassine, on les enferme dans un camp rien que pour elles.

C’est la rubrique des activités immorales, du journalisme d’investigation à deux balles et des débats de merde. Résumé : Au Ghana, les sorcières existent. Ou du moins, il y a assez d’accusations de sorcellerie pour que quelqu’un se soit senti obligé de créer des camps afin de les protéger de l’exécution. Les plus chanceuses atterrissent donc dans l’un des six camps à sorcières du Nord-Ghana, et sont prises en charge par les chefs de village ; mais même là, leur vie est loin d’être idyllique. Awabu nous a brièvement décrit ce qui était arrivé aux 800 femmes enfermées à l’air libre dans ces camps. Awabu est dans le camp de sorcières de Gambaga depuis cinq ans. « La femme de mon fils a rêvé que je la poursuivais avec un couteau. Au réveil, elle m’a accusée de sorcellerie, et mon propre fils l’a aidée à me battre, avec sept autres personnes. » Les histoires de sorcière présumée commencent toutes pareil. Après un mauvais rêve, une maladie ou un décès inexpliqué, une accusation de sorcellerie condamne ces femmes à vie. « Ils m’ont dit : ‘‘Ce soir, on va te tuer.’’ J’ai fait semblant d’aller chercher du bois et je ne suis jamais revenue. J’ai marché huit jours dans la brousse, où j’ai dû accoucher seule, pour rejoindre le camp de Gambaga. »


Bookmark and Share

La yohimbine du 16 Février – Programme.

Mercredi 12 février 2014

La « Yohimbine », une émission Toulousaine exclusive sur radio FMR. Tu peux nous écouter sois en streaming (: http://giss.tv:8000/radio-fmr.mp3.m3u) ou sur la bande FM (89,1 MHz-Toulouse), tous les dimanches soirs à partir de 20 h. Sens de l’humour, esprit provocateur, des animateurs vigoureux, des invité(e)s, des billets d’humeur, des rubriques, des chroniques, des découvertes d’artistes musicaux avec un soupçon de musique alternative et beaucoup de rock psychédélique… Voila! La recette de la « Yohimbine ».

Page Facebook de l’émission : https://www.facebook.com/pages/La-Yohimbine-Emission-radio-sur-FMR-8910-Mhz/210105625784295

Nos invité(e)s : Firedog Empire ♦ Site internet : www.firedogempire.com. Firedog Empire mêle la poésie, la mélancolie et la douceur de la folk à l’énergie du rock et au phrasé du jazz. Né en octobre 2011 le groupe sort en octobre 2013 son premier EP 6 titres intitulé “Thousand Stitches” enregistré par Chris Thorpe (Porcupine tree, Murray Head, Roy Harper, Geoffrey Downes, Hugh Hopper…).

Le billet d’humeur sera «La quenelle du bureau ovale‏» : On ne s’en lasse pas. Il faut voir, et revoir, ce selfie de la colo hollando-journalistique française dans le bureau ovale. Ce n’est pas seulement un défoulement de gamins en sortie scolaire (toute la galerie photos est là). Il y a dans cette jubilation profondément, délibérément régressive, un bras d’honneur à l’actualité dramatique que ces journalistes sont censés traiter. Pour la première et sans doute dernière fois de leur vie, ils sont au coeur du coeur du coeur du pouvoir. Ils n’y reviendront jamais…

La rubrique musicale parlera de The Growlers – Hung At Heart (2013) : Alors que l’on passe régulièrement en revue moults groupes californiens, on avait jamais écrit une seule ligne sur The Growlers. Un crime. Heureusement le groupe semble avoir passé la vitesse supérieure en enregistrant en 2013, un album Hung At Heart et un EP Not Psych!. L’occasion est belle de rattraper un peu du temps perdu. Les Growlers avaient créé une réelle attente suite à la sortie de Are You In Or Are You Out en 2009 vite suivi du EP (de 10 titres tout de même), Hot Tropics en 2010. Il faut dire que leur côté branleur, la nonchalance qui se dégage de leurs morceaux n’a d’égal que la fulgurance de leurs compositions. Quelque part entre envolées west coast et le The Coral des débuts, la pop embrumée des californiens faisait plaisir à entendre.

En écoute ici : http://thegrowlers.bandcamp.com/album/hung-at-heart?from=embed

La petite gâterie de la soirée sera «Je suis allé dans un spa à vin japonais» :

J’en suis reparti plus sobre qu’à mon arrivée..

C’est la rubrique des activités immorales, du journalisme d’investigation à deux balles et des débats de merde. Résumé : Tokyo donne parfois l’impression d’être une sorte de capitale mondiale du divertissement, où l’ennui n’est même plus une option. Rares sont les villes où il est à la fois possible de voir des hommes d’affaires perdre l’équivalent d’un PIB dans des machines à sous, de choyer son animal virtuel ou de se rendre dans un café pour câliner de parfaites inconnues. Mais malgré ces possibilités infinies, on ne parle pas assez de cette singularité qui caractérise la culture japonaise : un code silencieux qui impose aux Japonais de ne se détendre qu’avant et après leurs obligations quotidiennes.


Bookmark and Share

La yohimbine du 9 Février – Programme.

Jeudi 6 février 2014

La « Yohimbine », une émission Toulousaine exclusive sur radio FMR. Tu peux nous écouter sois en streaming (: http://giss.tv:8000/radio-fmr.mp3.m3u) ou sur la bande FM (89,1 MHz-Toulouse), tous les dimanches soirs à partir de 20 h. Sens de l’humour, esprit provocateur, des animateurs vigoureux, des invité(e)s, des billets d’humeur, des rubriques, des chroniques, des découvertes d’artistes musicaux avec un soupçon de musique alternative et beaucoup de rock psychédélique… Voila! La recette de la « Yohimbine ».

Page Facebook de l’émission : https://www.facebook.com/pages/La-Yohimbine-Emission-radio-sur-FMR-8910-Mhz/210105625784295

Nos invité(e)s : Phosphore ♦ Site internet : http://www.phosphore-groupe.fr/. PHOSPHORE, c’est du Rock 100% Français! S’affranchissant des modes et tendances, avec des riffs accrocheurs et des lignes mélodiques aux influences multiples, PHOSPHORE évolue dans la mouvance du Rock Alternatif et Indépendant. Bousculant les idées reçues, PHOSPHORE entraîne le public dans un univers d’où il ne ressort jamais indifférent. Mêlant énergie et émotion, le groupe fustige la pensée unique et le politiquement correct au travers de textes impertinents à l’humour subtil, miroirs de l’actualité et des préoccupations de chacun. Mais chez PHOSPHORE, même au cœur des ténèbres, il y a toujours une lueur d’espoir… Créé en octobre 2011 en région Toulousaine, PHOSPHORE est d’abord une histoire d’amitié née de la rencontre de 4 garçons qui avancent en toute simplicité et dans la bonne humeur, avec des projets plein la tête mais les pieds sur terre.

Le billet d’humeur sera «  Le jour où j’ai arrêté de me savonner le cul » : Je ne me savonne plus. Ne prenez pas cet air dégoûté. Que les choses soient claires : je me lave mais je n’utilise plus de savon. Depuis près de deux mois maintenant, j’ai décidé de tester cette nouvelle tendance après avoir lu un témoignage sur le Net. Cette personne disait avoir arrêté de se savonner sous la douche, n’utilisait plus de shampoing et… le vivait très bien. Voire le vivait mieux. Challenge accepted. Je me lance dans l’aventure, espérant juste que mes proches et mes collègues de radio FMR ne s’en apercevront pas. Ils n’y ont vu que du feu. Concrètement, je me douche simplement à l’eau, y compris les cheveux, mais je continue à me laver les mains après être passée aux toilettes. Je mets toujours du déodorant, je me lave toujours les dents avec du dentifrice deux fois par jour. Pour atypique que soit cette démarche, elle n’est pas non plus extrême. L’avantage, c’est que je n’expose plus mon corps aux produits chimiques que contiennent tous ces gels douche aux parfums plus exotiques les uns que les autres. Et, une fois par semaine, je frotte mon corps avec un gant de gommage pour éliminer les cellules mortes sur ma peau.

La rubrique musicale parlera de Magic Trick – River Of Souls (2013): 2013 aura été une année spéciale pour Tim Cohen qui n’aura pas eu la même débauche d’énergie qu’à l’accoutumée. Un seul EP pour les Fresh And Onlys et donc un album sous le nom de Magic Trick. C’est déjà beaucoup mais on s’était presque habitué au rythme de stakhanoviste de ce magicien de la pop.
Niveau backing band, on ne change pas une équipe qui gagne et Tim Cohen est toujours entouré des mêmes compagnons, Noelle Cahill, James Kim et Alicia Vanden Heuvel. Steve Peacock qui avait déjà illuminé de son jeu de guitare « Daylight Moon » sur The Glad Birth Of Love assure le solo sur « My World » tandis que Tom Heyman vient tenir la guitare sur 4 pistes (dont une pedal steel sur « Beloved One »). Un Tom Heyman que l’on connaît pour avoir joué avec Girls sur Broken Dreams Club.

En écoute ici : http://emptycellarrecords.bandcamp.com/album/river-of-souls?from=embed


La petite gâterie de la soirée sera « Spécial fait divers : Un homme a fait l’amour à un chariot à boissons dans un train » : Vivre un amour interdit avec un objet inanimé.

C’est la rubrique des activités immorales, du journalisme d’investigation à deux balles et des débats de merde. Résumé : Je me souviens d’une brève que j’ai lue il y a quelques années sur une femme amoureuse d’une montagne russe. « Objectum sexualité », c’est comme ça qu’elle appelait son inclination, et elle se tapait régulièrement des centaines de kilomètres de route pour se lover dans les barres de sécurité de son amant virevoltant. Je me rappelle, l’histoire m’avait marqué – je trouvais ça plutôt chou, un conte moderne sur un amour interdit.


Bookmark and Share

La yohimbine du 2 Février – Programme.

Mercredi 29 janvier 2014

La « Yohimbine », une émission Toulousaine exclusive sur radio FMR. Tu peux nous écouter sois en streaming (: http://giss.tv:8000/radio-fmr.mp3.m3u) ou sur la bande FM (89,1 MHz-Toulouse), tous les dimanches soirs à partir de 20 h. Sens de l’humour, esprit provocateur, des animateurs vigoureux, des invité(e)s, des billets d’humeur, des rubriques, des chroniques, des découvertes d’artistes musicaux avec un soupçon de musique alternative et beaucoup de rock psychédélique… Voila! La recette de la « Yohimbine ».

Page Facebook de l’émission : https://www.facebook.com/pages/La-Yohimbine-Emission-radio-sur-FMR-8910-Mhz/210105625784295

Nos invité(e)s : She Hunts Koalas ♦ Site internet : http://shehuntskoalas.bandcamp.com/track/my-old-friends. She Hunts Koalas est un groupe de rock toulousain formé en 2011 constitué de quatre membres. Régi par des influences propres au rock ‘n’ roll SHK distille une musique puissante et chaude. Mêlant folk, shoegaze et psychédélisme avec de lourdes lignes rock, le groupe puise son inspiration dans des grands classiques de ce son aussi doux que crasseux (Velvet underground, Jesus and Mary Chain, The Brian Jonestown massacre, BRMC …).

On recevra aussi les programmateurs et organisateurs des soirées « Psychédélic Revolution » qui sont nées du désir du groupe de rock psychédélique Sound Sweet Sound et de l’association Les Sons du Silence. Il propose une alternative culturelle accessible à tous dans la ville de Toulouse.

Le principe est simple: donner la chance à des groupes émergents européens, de jouer à Toulouse, alliés à des artistes locaux. Le principe du concert est d’être gratuit, donnant ainsi à chacun la possibilité d’assister aux évènements.

Page Facebook : https://www.facebook.com/psychedelicrevolutions?ref=stream

La Chronique de l’éveil par Damien Lopez des « Mazes Architects » : Chronique n°5 – « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde ». Cette citation de Gandhi porte en elle une grande sagesse. La société que nous formons est faite de chacune des individualités. Comme les cellules d’un organisme, si une cellule évolue, elle aide les autres à en faire de même . Cette rubrique nous présente plusieurs défis : si nous réussissons à être totalement présent et à faire un pas à la fois,  nous réussirons aussi à vraiment appréhender les réalités que sont notre corps énergétique, le lâcher-prise, le pardon et le non-manifeste, etc… C’est que nous saurons nous ouvrir au pouvoir transformateur. Nous nous élèverons rapidement vers les hauteurs où nous pourrons respirer un air plus léger propre à la spiritualité. Même si le périple où nous emmène Damien Lopez est un long voyage !

La rubrique musicale parlera de Cosmonauts – Persona Non Grata (2013) : Un an après le génial If You Wanna Die Then I Wanna Die, les californiens de Cosmonauts remettent le couvert pour notre plus grand plaisir. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le groupe n’a rien perdu de sa superbe. Pas d’inquiétudes sur l’orientation prise par le groupe : les Cosmonauts ne s’écartent pas de leur cocktail habituel et Persona Non Grata comporte comme à l’accoutumée son lot de compositions sous influences Spacemen 3, confirmant à nouveau qu’ils en sont bien les dignes rejetons.

En écoute ici : http://cosmonautstheband.bandcamp.com/album/persona-non-grata?from=embed

La petite gâterie de la soirée sera « Un mec a eu une érection de sept semaines après avoir fait du vélo » : C‘est la rubrique des activités immorales, du journalisme d’investigation à deux balles et des débats de merde.

La vie est dure, très dure.

Résumé : Un cycliste irlandais de 22 ans a souffert d’une érection qui a duré sept semaines après être retombé violemment sur son cadre de vélo à la réception d’une figure. On pourrait se dire qu’avoir une trique de bonobo n’est pas un si gros problème que ça. Eh bien si. Si le jeune homme n’avait pas été traité, cela aurait pu entraîner la formation d’un gros caillot de sang et conduire à un accident vasculaire cérébral. Ça me rappelle la fois où j’ai cru avoir un caillot sanguin, mais en fait c’était juste du ketchup sur ma poitrine.


Bookmark and Share

La yohimbine du 26 Janvier – Programme.

Mercredi 22 janvier 2014

La « Yohimbine », une émission Toulousaine exclusive sur radio FMR. Tu peux nous écouter sois en streaming (: http://giss.tv:8000/radio-fmr.mp3.m3u) ou sur la bande FM (89,1 MHz-Toulouse), tous les dimanches soirs à partir de 20 h. Sens de l’humour, esprit provocateur, des animateurs vigoureux, des invité(e)s, des billets d’humeur, des rubriques, des chroniques, des découvertes d’artistes musicaux avec un soupçon de musique alternative et beaucoup de rock psychédélique… Voila! La recette de la « Yohimbine ».

Page Facebook de l’émission : https://www.facebook.com/pages/La-Yohimbine-Emission-radio-sur-FMR-8910-Mhz/210105625784295

Nos invité(e)s : Anas Abid ♦ Site internet : http://anasabid.bandcamp.com/. Sombre, torturé, glauque : tels sont les termes qui définissent le mieux mon univers musical. Que ce soit dans les textes où les mélodies, tout ceci transparaît dans ma musique. Être autodidacte depuis mes débuts m’a permis de m’affranchir de toutes les barrières et de proposer un style et un univers propre à moi-même. Enfin, ma double culture tuniso-française me permet de me différencier de mes pairs. Ma motivation et ma persévérance ont été récompensés après des années d’efforts par un contrat d’endorsement avec la marque Laboga que je représente fièrement dans toute la France et dans le monde et des chroniques dithyrambiques dans les plus importants webzines et magazines spécialisés. Ayant été bercé dès mon jeune age par la musique orientale et le metal, je m’efforce de mettre en avant mes origines. La fureur et l’énergie du metal m’attire tout autant que la joie ou la mélancolie que l’on retrouve dans la musique classique et la musique arabe, ainsi que les musiques du monde. J’essaye ainsi de proposer un mélange original dans tous mes projets musicaux, en faisant en sorte d’avoir une vraie identité sonore et de proposer une musique riche et travaillée, et non banale pour toucher le plus de monde possible.

La Chronique de l’éveil par Damien Lopez des « Mazes Architects » : Chronique n°5 – « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde ». Cette citation de Gandhi porte en elle une grande sagesse. La société que nous formons est faite de chacune des individualités. Comme les cellules d’un organisme, si une cellule évolue, elle aide les autres à en faire de même . Cette rubrique nous présente plusieurs défis : si nous réussissons à être totalement présent et à faire un pas à la fois,  nous réussirons aussi à vraiment appréhender les réalités que sont notre corps énergétique, le lâcher-prise, le pardon et le non-manifeste, etc… C’est que nous saurons nous ouvrir au pouvoir transformateur. Nous nous élèverons rapidement vers les hauteurs où nous pourrons respirer un air plus léger propre à la spiritualité. Même si le périple où nous emmène Damien Lopez est un long voyage !

La rubrique musicale parlera de Swamp Dogg – Total Destruction (1970), Rat On (1971) et Gag A Maggot (1973) : Swamp Dogg, de son vrai nom Jerry Williams, est un artiste de soul qui se voit (du moins trois de ces albums) réédité par l’estimable label Alive Records. Un artiste pour lequel le mot culte ne sonnera pas galvaudé. Figure emblématique de la southern soul, il décide à la fin des sixties de s’affubler du nom de Swamp Dogg et de sortir des albums sous ce nom, influencé notamment par le côté satirique d’un certain Frank Zappa. Un humour grinçant qui transparaît des titres présents sur les trois disques désormais magnifiquement réédités. D’ailleurs, à la vision des pochettes, vous aurez compris que le gaillard aime aussi la plaisanterie, ce qui tombe plutôt bien, nous aussi.

Sorti en 1970, Total Destruction To Your Mind est le premier disque de Jerry Williams et pour un premier essai c’est un coup de maître.

1 En écoute ici : http://grooveshark.com/#%21/album/Total+Destruction+To+Your+Mind/3576138. A l’écoute de ce disque, on a du mal à comprendre : comment un tel chef d’oeuvre a pu être oublié de tous, à l’exception d’une poignée de spécialistes ? Aux confluents de différents courants, porté par un groupe impeccable, interprété par un Jerry Williams qui n’a rien à envier à ses prédécesseurs ou contemporains, cet album jouit en plus d’une production aux petits oignons ! C’est à n’y rien comprendre.

2 En écoute ici : http://www.deezer.com/album/6442653 : Dès l’année suivante, sort Rat On à la pochette magique. Non messieurs les censeurs, il ne s’agit pas de la pire pochette du monde mais du graphisme qui sied parfaitement au contenu du disque, et à la folie (douce) de son auteur.

3 En écoute ici : http://www.deezer.com/album/6497356 : Troisième album réédité par Alive Records (et 4e album de l’artiste), Gag A Maggot sorti en 1973, voit Swamp Dogg faire évoluer légèrement sa formule, les guitares se font plus funky, les morceaux commencent à s’étirer (trois titres dépassent les cinq minutes).

La petite gâterie de la soirée sera « Le stage de merde non rémunéré dans la police américaine » : C‘est la rubrique des activités immorales, du journalisme d’investigation à deux balles et des débats de merde.

Le seul truc cool : ils vous fournissent un flingue et un badge.

Résumé : À Oakland, en Californie, les autorités en charge du logement cherchent des policiers capables de patrouiller dans leurs quartiers et d’« assurer tous les devoirs d’un officier de police » – ce qui comprend notamment « l’éradication de la drogue » et la responsabilité des « évictions et autres mesures du même ordre ». Les candidats disposant d’une expérience dans « l’utilisation sécurisée d’armes à feu » sont vivement encouragés à déposer un dossier de candidature.


Bookmark and Share

La yohimbine du 19 Janvier – Programme.

Mercredi 15 janvier 2014

La « Yohimbine », une émission Toulousaine exclusive sur radio FMR. Tu peux nous écouter sois en streaming (: http://giss.tv:8000/radio-fmr.mp3.m3u) ou sur la bande FM (89,1 MHz-Toulouse), tous les dimanches soirs à partir de 20 h. Sens de l’humour, esprit provocateur, des animateurs vigoureux, des invité(e)s, des billets d’humeur, des rubriques, des chroniques, des découvertes d’artistes musicaux avec un soupçon de musique alternative et beaucoup de rock psychédélique… Voila! La recette de la « Yohimbine ».

Page Facebook de l’émission : https://www.facebook.com/pages/La-Yohimbine-Emission-radio-sur-FMR-8910-Mhz/210105625784295

Nos invité(e)s : Rejane And The Copper Band ♦ Site internet : rejaneandco.com/‎. Jeune femme au regard pétillant et à l’éternel sourire, Réjane et sa joie de vivre nous entraînent dans un univers fantaisiste et pittoresque. Sous sa plume, dès son plus jeune âge déjà, des personnages guidés par des sentiments complexes prennent vie. Les feuillets s’accumulent alors … En écrivant ou en dessinant, elle exprime la vie, l’amour, la générosité ou la plénitude. Sa passion pour le chant et son talent la guident finalement vers de solides projets musicaux. Issus de la rencontre en septembre 2011 avec Robin, guitariste compositeur et arrangeur, les premiers titres originaux proposés par le duo créent un engouement certain qui les poussent vers la scène. Inspiré par les grands classiques, tout comme par les mythes contemporains, Robin mélange et harmonise les styles comme de la peinture sur une toile. Pour rester fidèle aux arrangements des titres, deux musiciens sont recrutés. Didier, percussionniste, et Ludi, bassiste, viennent enrichir la formation qui portera désormais le nom de « Réjane and the Copper band ». En octobre 2012, le groupe se pare de son premier EP « The Reason Why ». Teinté de notes blues et jazzy, il est le parfait alliage entre les sonorités pop rock de Gossip et les mélodies suaves de Norah Jones, fidèle à l’identité musicale du groupe. Avec la sortie du disque, les graphismes et les décors scéniques ont été pensés ou remaniés. Très apprécié du public, un gramophone géant a, par exemple, été confectionné pour les concerts, crachant des volutes de fumée ! Après quelques scènes remarquées telles que le mandala à Toulouse ou le Sunset Sunside jazz club à Paris, décision est prise, dans le courant de l’année 2013, de s’offrir les services de Julien, saxophoniste, et Laetitia, pianiste virtuose, pour le plus grand plaisir du public….

La Chronique de l’éveil par Damien Lopez des « Mazes Architects » : Chronique n°4 – « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde ». Cette citation de Gandhi porte en elle une grande sagesse. La société que nous formons est faite de chacune des individualités. Comme les cellules d’un organisme, si une cellule évolue, elle aide les autres à en faire de même . Cette rubrique nous présente plusieurs défis : si nous réussissons à être totalement présent et à faire un pas à la fois,  nous réussirons aussi à vraiment appréhender les réalités que sont notre corps énergétique, le lâcher-prise, le pardon et le non-manifeste, etc… C’est que nous saurons nous ouvrir au pouvoir transformateur. Nous nous élèverons rapidement vers les hauteurs où nous pourrons respirer un air plus léger propre à la spiritualité. Même si le périple où nous emmène Damien Lopez présente des défis!

La rubrique musicale parlera de Neils Children – Dimly Lit (2013) : Erratique et chaotique. Audacieuse et insaisissable. Tels sont les termes qui viennent à l’esprit quand il s’agit d’évoquer l’oeuvre et la carrière des Neils Children. Sortes de losers magnifiques lors du renouveau du rock anglais au début de la décennie précédente, le groupe n’a jamais récolté, si ce n’est la gloire, au moins la reconnaissance qu’il méritait. Avec ce genre d’album on évite pas une certaine langueur mais le duo n’hésite pas à varier quelques peu les rythmes sans perdre en cohérence. Ainsi l’instrumental « The Way The Web Was Woven », la synthétique Never Could Be Any Other Way ou la plus pêchue « Trust You » mettent en valeur le travail du groupe sur « Warm Wave », « Spectral » ou « What’s Held In My Hands » pour un résultat tout simplement brillant.
Un retour remarquable. On espère juste que ce Dimly Lit ne sonnera pas comme un chant du cygne.

En écoute ici : http://boudoirmodernerecords.bandcamp.com/album/neils-children-dimly-lit?from=embed

La petite gâterie de la soirée sera « J’ai un billet de 10 yuan dont tous les Chinois ont peur » : C‘est la rubrique des activités immorales, du journalisme d’investigation à deux balles et des débats de merde.

Mao, une rose, un paysage montagneux et des tampons subversifs.

Résumé : J’ai un billet chinois très spécial. Il vaut 10 yuan, mais il se peut qu’il s’agisse de ma possession la plus précieuse. Sur le recto, on voit le portrait dessiné de l’ancien leader du Parti commniste chinois, Mao Tsé-Toung. La rumeur veut qu’il passait chaque nuit avec une fille différente, une fille de paysan vierge, parce qu’il pensait que cela l’empêcherait de vieillir. Mais ce n’est pas ce qui fait de ce billet un objet si spécial. Le truc, c’est que dans un pays qui connaît une croissance économique si rapide, et où tout tourne autour de l’argent, personne n’accepte ce billet. Il n’a pratiquement aucune valeur. Et aujourd’hui, je sais pourquoi…


Bookmark and Share

La yohimbine du 12 Janvier – Programme.

Jeudi 9 janvier 2014

La « Yohimbine », une émission Toulousaine exclusive sur radio FMR. Tu peux nous écouter sois en streaming (: http://giss.tv:8000/radio-fmr.mp3.m3u) ou sur la bande FM (89,1 MHz-Toulouse), tous les dimanches soirs à partir de 20 h. Sens de l’humour, esprit provocateur, des animateurs vigoureux, des invité(e)s, des billets d’humeur, des rubriques, des chroniques, des découvertes d’artistes musicaux avec un soupçon de musique alternative et beaucoup de rock psychédélique… Voila! La recette de la « Yohimbine ».

Page Facebook de l’émission : https://www.facebook.com/pages/La-Yohimbine-Emission-radio-sur-FMR-8910-Mhz/210105625784295

Nos invité(e)s : Cotton Aerials ♦ Site internet : www.reverbnation.com/cottonaerials. Cotton Aerials est la rencontre entre l’irlandais Trevor O’Neill et Sébastien Brésil qui ne vient pas du Brésil. Voir un concert de Cotton Aerials c’est mettre sa tête dans le tambour d’une machine à laver brésilienne en état de marche tout en buvant un delicious thé à la rhubarbe! C’est du 100% cotton! Rien de synthétique là-dedans, ça peut faire de la folk lavable à 0 degrés, et quand ça veut, ça fait du rock sale qui se lave à 90 degrés sans problèmes. C’est autour des chansons de Trevor O’Neill que les antennes du groupe brodent des petits écussons de musiques fragiles mais peuvent aussi tricoter de grosses écharpes sonores bien baveuses.
Coton Aerials lave son linge en famille pour mieux le salir en concert. Guitare classique ou électrique, batterie énergique ou xylophone cristallin, Cotton Aerials aime le relief! Et tout ça sans GPS!

La Chronique de l’éveil par Damien Lopez des « Mazes Architects » : Chronique n°3 – « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde ». Cette citation de Gandhi porte en elle une grande sagesse. La société que nous formons est faite de chacune des individualités. Comme les cellules d’un organisme, si une cellule évolue, elle aide les autres à en faire de même. Cette rubrique nous présente plusieurs défis : si nous réussissons à être totalement présent et à faire un pas à la fois, si nous réussissons aussi à vraiment appréhender les réalités que sont notre corps énergétique, le lâcher-prise, le pardon et le non-manifeste, c’est que nous saurons nous ouvrir au pouvoir transformateur. Nous nous élevons rapidement vers les hauteurs où nous pourrons respirer un air plus léger propre à la spiritualité. Même si le périple où nous emmène Damien Lopez présente des défis!

La rubrique musicale parlera de Persons – Hipnosis Casa (2012) / Ghettoblaster (2013) : En ce qui me concerne, les Doors sont une sorte de lampadaire dans la nuit, sur lequel je viens buter comme un insecte ailé obnubilé par la lumière artificielle. Aussi, dès que j’entends parler de rock avec un orgue, je me frotte les mains tant j’affectionne cet instrument. Persons a peu à voir avec les Doors, si ce n’est le « teclado ». Fort de deux LP en deux ans, ce jeune groupe madrilène trace sa route dans un décor bigarré où s’entremêlent pop, rock, kraut et funk.

En écoute ici : Hipnosis Casa : Tetris/ V2/ Calypso / Pistolas / V1 / Escalada de terror / Corredor de fondo / Carl Sagan / Nevada / Fuego / bonus track

http://persons.bandcamp.com/album/hipnosis-casa?from=embed

En écoute ici : Ghettoblaster : Anaconda / El hueco/ Ojos de león / La Luz/ Ley Marcial / Colegio Europa / Volar un día / Nikola Tesla / Monos Lobos

http://persons.bandcamp.com/album/ghettoblaster?from=embed

La petite gâterie de la soirée sera « Les disques de mes instants café 2013 » : C‘est la rubrique des activités immorales, du journalisme d’investigation à deux balles et des débats de merde.

Tout un tas de disques écoutés cette année en des circonstances à chaque fois différentes, mais toujours le matin, avec une tasse de café fraîchement torréfié et une humeur massacrante.

Résumé : Je n’arriverais pas à dater précisément le moment où j’ai tiré un trait définitif sur mon divorce, mais ça devait se situer quelque part entre fin 2012 et début 2013, quand j’ai laissé entrer le café dans ma vie. Il y a plusieurs façons de laisser entrer le café dans sa vie, plusieurs raisons aussi : on peut se laisser séduire pour le fumé odorant d’un torréfacteur de quartier alors qu’on passe devant en autobus, on peut avoir besoin d’un coup de main chaud et liquide avant d’envoyer 30 mails de rappels consécutifs à des rédacteurs qui se branlent totalement de vous, on peut également désirer une épaule sur laquelle se reposer tandis qu’on écoute un morceau de Lucio Battisti chanté en anglais. Moi, j’ai simplement profité du fait que notre office manager ait acheté une machine à expresso opérationnelle…


Bookmark and Share