Archive pour le mot-clef ‘interview’

La yohimbine du 5 Janvier – Programme.

Jeudi 2 janvier 2014

La « Yohimbine », une émission Toulousaine exclusive sur radio FMR. Tu peux nous écouter sois en streaming (: http://giss.tv:8000/radio-fmr.mp3.m3u) ou sur la bande FM (89,1 MHz-Toulouse), tous les dimanches soirs à partir de 20 h. Sens de l’humour, esprit provocateur, des animateurs vigoureux, des invité(e)s, des billets d’humeur, des rubriques, des chroniques, des découvertes d’artistes musicaux avec un soupçon de musique alternative et beaucoup de rock psychédélique… Voila! La recette de la « Yohimbine ».

Page Facebook de l’émission : https://www.facebook.com/pages/La-Yohimbine-Emission-radio-sur-FMR-8910-Mhz/210105625784295

Nos invité(e)s : Sebseb ♦ Site internet : www.sebseb.net/. Sebseb est chanteur et musicien avant tout, avec son groupe « Le Projet Sebseb » accompagné par le Selecta Zeb de la Radio Milles Pattes (harmonies vocales, ordinateur), et Titom (régie, images projetées). L’album CD s’intitule « A La Limite 2.0″, il s’écoute et se kiffe en live. La vie est mouvement, et après s’etre tenu de longues années sans effort de diffusion par conviction personnelle (avec tout de même 3 propositions de concerts par mois en moyenne, au Mali, au Bénin, sur le parvis du Trocadéro en 2010, 2011, et 2012, au festival Chorus des Hauts-De-Seine,…)., attention a vos oreilles, car 2014 sera l’année du Projet Sebseb, alors tenez vous prêts !

Il est également porteur du duo de choc « Hormones » (rap hors normes) avec la jeune et talentueuse « Aurore Yor Chevalier ». Animateur de scènes ouvertes slam au Caméléon et a Ombres Blanches a Toulouse, il est aussi édité dans la collection de livres Entre Guillemets des Editions Universlam. Le recueil de textes et de dessins s’intitule lui aussi A La Limite. Il est enfin pédagogue et intervenant socio-culturel, par exemple a l’école Music’Halle de Toulouse. Et il a déja fait de nombreuses collaborations dans le domaine social, avec les Apprentis d’Auteuil, ATD Quart-Monde, la Ville De Paris, et la Ligue de l’Enseignement.

La Chronique de l’éveil par Damien Lopez des « Mazes Architects » : Chronique n°2 – Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde. Cette citation de Gandhi porte en elle une grande sagesse. La société que nous formons est faite de chacune des individualités. Comme les cellules d’un organisme, si une cellule évolue, elle aide les autres à en faire de même. Ainsi la base d’une société est l’individu. Dès lors quand on observe notre monde tel qu’il est actuellement nous pouvons constater : La crise sociale actuelle est liée à une crise existentielle propre à chacun…

La rubrique musicale parlera de White Fence – Live In San Francisco (2013) : Quiconque a assisté à un concert de White Fence le confirmera : la musique proposée par le californien n’a que peu à voir avec ses albums studios. Exit le côté pop folk un peu chiche noyé sous des couches d’effets en tout genre. White Fence en concert, c’est une formidable expérience, un rock psyché dans la grande tradition du genre, dépouillé de ses oripeaux mais gorgé de fuzz comme il se doit.
C’est pourquoi quand on a appris que Castle Face (label de John Dwyer des Oh Sees) allait sortir un album live du garçon, la nouvelle fut accueillie, avec un enthousiasme non feint.

En écoute ici : https://soundcloud.com/castle-face-1/swagger-vets-and-double-moon

La petite gâterie de la soirée sera « Le temps temporaire » : C‘est la rubrique des activités immorales, du journalisme d’investigation à deux balles et des débats de merde.

Les travailleurs esclaves derrière les prix cassés de vos cadeaux de Noël

Résumé : Un matin d’octobre, le vrombissement d’un van Ford Econoline de 15 places a rompu le silence précédant l’aube dans le quartier de Little Village, à Chicago. C’est là que vit la plus grande communauté mexicaine du Midwest. Je m’étais pointé tôt pour voir les groupes de travailleurs temporaires monter dans des vans pour atteindre les entrepôts.


Bookmark and Share

La yohimbine du 22 Décembre – Programme.

Mercredi 18 décembre 2013

La « Yohimbine », une émission Toulousaine exclusive sur radio FMR. Tu peux nous écouter sois en streaming (: http://giss.tv:8000/radio-fmr.mp3.m3u) ou sur la bande FM (89,1 MHz-Toulouse), tous les dimanches soirs à partir de 20 h. Sens de l’humour, esprit provocateur, des animateurs vigoureux, des invité(e)s, des billets d’humeur, des rubriques, des chroniques, des découvertes d’artistes musicaux avec un soupçon de musique alternative et beaucoup de rock psychédélique… Voila! La recette de la « Yohimbine ».

Page Facebook de l’émission : https://www.facebook.com/pages/La-Yohimbine-Emission-radio-sur-FMR-8910-Mhz/210105625784295

Nos invité(e)s : Gone Dead Train ♦ Site internet : http://gonedeadtrain.bandcamp.com/. Les chemins de fer américains ont largement contribué à la Conquête de l’Ouest et Gone Dead Train nous y emmènent largement.« Quelque part entre la chaleur et la poussière de l’Ouest, le halètement sourd d’une locomotive et son cri rauque se fait entendre, montant dans un jet de vapeur, le son m’emplirent d’un tel tumulte de sensations heurtées qu’eussé-je vu l’océan surgir et balayer de contraste, ma stupéfaction n’aurait pas été plus profonde! Gone Dead Train ouvre la route d’un rock folk puissant et entêtant. Les guitares et l’harmonica trainent dans la poussière et le charbon et la voix du chanteur, rauque et brûlante, navigue entre toutes les nuances du rock. »

Le billet d’humeur sera « Ciao, 2013″ : N’ayant plus 10 ans, je déteste cette période noël-jour de l’An, ses rituels pénibles, le repas de famille, le foie gras et la dinde, la course aux cadeaux, la fête obligatoire, le sapin, les guirlandes, la messe de minuit, Jésus, les sujets-marronniers des JT (quoi offrir ? où trouver des huîtres pas chères ? Le noël des SDF. Le reportage dans les cuisines d’un 3 étoiles. Les conseils et mesures pour ne pas conduire bourré. Le nombre de voitures brûlées, etc.) qui accentuent la niaiserie collective… Le repas de famille, on a tous les week-ends de l’année pour en organiser un… La dinde, c’est sec et bourratif… Les cadeaux, le rush dans les magasins, c’est juste un cauchemar… Le sapin, c’est chiant à transporter, à décorer, à mettre à la poubelle et c’est plus à sa place dans la forêt que dans le salon… Passons sur Jésus, un mec mort il y a 2 000 ans et dont l’œuvre a été légèrement surévaluée et surmédiatisée…

La rubrique musicale parlera de « The Dirtbombs – Ooey Gooey Chewy Ka-Blooey (2013)« : La sortie d’un album bubblegum par les Dirtbombs n’est en soi pas vraiment une surprise. Après la fin des Gories, Mick Collins avait comme projet de sortir sous le nom des Dirtbombs une série de singles dans des genres extrêmement variés. Au final ces singles sont devenus des albums. Horndog Fest donnait dans le punk abrasif, Ultraglide In Black dans la soul et le funk débridés. Le troisième album du groupe devait initialement être un disque de pop bubblegum. Finalement il n’en fut rien et il fallut attendre Party Store pour voir Mick et sa bande reprendre sa formule initiale en sortant un disque de reprises de morceaux technos de Detroit pour un résultat qui a divisé la rédaction de l’émission. Que vous soyez fan des Dirtbombs ou tout simplement fan de musique pop, ce Ooey Gooey Chewy Ka-Blooey! devrait, à n’en pas douter, truster durablement vos platines. Indispensable.

En écoute ici : http://youtu.be/1FaiYq6suf0

La petite gâterie de la soirée sera « Les crocodiles sacrés du Burkina Faso sont les plus gentils des animaux » : La preuve, c’est qu’ils n’ont jamais tué personne (pour l’instant). C’est la rubrique des activités immorales, du journalisme d’investigation à deux balles et des débats de merde. Résumé :
En Afrique de l’Ouest, l’anthropomorphisme est chose courante. Les ethnies qui y vivent s’interdisent de blesser ou de consommer tel ou tel animal – chaque tribu possède son totem. Sauf qu’à Bazoulé, au Burkina Faso, l’animal en question est un prédateur carnivore unanimement dangereux ; il s’agit du Crocodilus Suchus, une variété de crocodiles du Nil qui s’attaque fréquemment à l’homme et dont le pire représentant (un crocodile du Burundi nommé Gustave) a tué près de 300 personnes au cours des années 2000.

Au début de l’année 2011, j’étais à Ouagadougou, la capitale du pays. Le Burkina est un pays d’Afrique de l’Ouest francophone situé à l’exacte transition entre le Sahel et la savane, et coincé entre le Mali et le Niger (au nord) et la Côte d’Ivoire et le Ghana (au sud). Malgré sa situation de pays enclavé, le Burkina possède plusieurs lacs autour desquels se sont construits de petits villages au milieu de la brousse. L’un d’entre eux est célèbre pour être la terre d’accueil de crocodiles anormalement inoffensifs : Bazoulé. Ici, les quelque 150 reptiles sont parfaitement intégrés à la communauté et les êtres humains (adultes comme enfants) jouent avec eux, les caressent et leur montent sur le dos pour impressionner les étrangers…


Bookmark and Share

La yohimbine du 8 Décembre – Programme.

Mercredi 4 décembre 2013

La « Yohimbine », une émission Toulousaine exclusive sur radio FMR. Tu peux nous écouter sois en streaming (: http://giss.tv:8000/radio-fmr.mp3.m3u) ou sur la bande FM (89,1 MHz-Toulouse), tous les dimanches soirs à partir de 20 h. Sens de l’humour, esprit provocateur, des animateurs vigoureux, des invité(e)s, des billets d’humeur, des rubriques, des chroniques, des découvertes d’artistes musicaux avec un soupçon de musique alternative et beaucoup de rock psychédélique… Voila! La recette de la « Yohimbine ».

Page Facebook de l’émission : https://www.facebook.com/pages/La-Yohimbine-Emission-radio-sur-FMR-8910-Mhz/210105625784295

Nos invité(e)s : My Imaginary Loves ♦ Site internet : http://www.myimaginaryloves.com/. My Imaginary Loves est un groupe féminin formé à Toulouse durant l’été 2010. Les quatre membres viennent de la scène rock indé / dark de la ville et ont fait leurs armes au sein de Call Me Loretta, groupe noisy rock, Die / Die ! My Darling !, E Becomes I, aux sonorités plus folk ou Downfall, quatuor dark folk gothique. Les compositions allient une sensibilité pop à des résonances beaucoup plus sombres et dissonantes, traduisant l’infuence de groupes comme Sonic Youth, Blonde Redhead mais aussi Electrelane ou The Cure.

«Unemotional», premier EP de My Imaginary Loves est enregistré en quatre jours et mixé en été 2012. Privilégiant l’urgence, préférant les sonorités naturelles des instruments et voix aux traitements en postproduction, l’objectif était de mettre l’accent sur l’émotion et la dynamique des six titres composant l’EP. «Unemotional» est sorti en vinyl 10 » fin 2012 sur le label Dead Bees records.

Le billet d’humeur sera une « Chroniques de l’éveil » : Ce billet d’humeur sera une manière de sortir du stress de la vie quotidienne est de prendre conscience de sa respiration car dans la respiration se trouve un accès au calme, à la paix intérieur, et cet accès est disponible tout le temps. Ou vous expliquera dimanche soir, comment atteindre ce potentiel, où le trouver?

La rubrique musicale parlera de « Audacity – Butter Knife (2013) » : Quatuor venu de Fullerton en Californie, Audacity vient de sortir son 3e album à ce jour, si l’on compte bien (Power Drowning en 2008 et Mellow Cruisers en 2010). Progressivement, ils ont fait évoluer le son de leurs enregistrements, plus clair, tout comme leur formule, moins foutraque. A tel point que ce Butter Knife n’a plus rien avoir avec les débuts lo-fi du groupe. Certains puristes s’en offusqueront, pas nous, tant les compositions de ce Butter Knife s’avèrent convaincantes. Point besoin de tendre l’oreille pour déceler la preuve de leur talent, ici c’est l’évidence même.

En écoute ici : https://soundcloud.com/suicide-squeeze-records/sets/audacity-butter-knife

La petite gâterie de la soirée sera «  Elle s’appelait Wendy O. Williams, et c’était mon type de meuf » : Lâchez-nous un peu avec Miley Cyrus et Lady Gaga, Wendy a déjà tout fait en mieux. C’est la rubrique des activités immorales, du journalisme d’investigation à deux balles et des débats de merde.

Résumé : Elle a passé des guitares à la tronçonneuse. Elle a défoncé des télés à coup de masse. Elle a explosé des Cadillacs et des voitures de police sur scène. Elle a fait peur à tous les labels qui comptent, aux forces de l’ordre du monde occidental et à l’Amérique de Ronald Reagan. Et elle a fait tout ça torse nu, avec une crête, du scotch sur les tétons et une mitrailleuse dans le cœur. Elle s’appelait Wendy O. Williams, et c’était mon type de meuf.




Bookmark and Share

La yohimbine du 1 Décembre – Programme.

Mercredi 27 novembre 2013

La « Yohimbine », une émission Toulousaine exclusive sur radio FMR. Tu peux nous écouter sois en streaming (: http://giss.tv:8000/radio-fmr.mp3.m3u) ou sur la bande FM (89,1 MHz-Toulouse), tous les dimanches soirs à partir de 20 h. Sens de l’humour, esprit provocateur, des animateurs vigoureux, des invité(e)s, des billets d’humeur, des rubriques, des chroniques, des découvertes d’artistes musicaux avec un soupçon de musique alternative et beaucoup de rock psychédélique… Voila! La recette de la « Yohimbine ».

Page Facebook de l’émission : https://www.facebook.com/pages/La-Yohimbine-Emission-radio-sur-FMR-8910-Mhz/210105625784295

Nos invité(e)s : Alpaga ♦ Site internet : http://alpagagroupe.com/. Formé début 2011, Alpaga est composé de quatre étudiants aux influences musicales variées. Mêlant harmonie pop et instrumentations rock, noise, le groupe est motivé par l’idée de bâtir un son singulier et entêtant. Efficacité mélodique et énergie scénique sont les maîtres mots du quatuor, qui officie sur la scène toulousaine et ses alentours.

Le billet d’humeur sera « Laisser-aller » featuring Solange : Vous n’avez rien vu venir, ça vous est tombé dessus comme ça, un peu comme décrit dans le manuel de la rencontre idéale ; quand vous ne vous y attendiez plus. C’était un mardi soir, pourtant vous n’aviez pas fait de brushing et ce bouton dégueulasse trop éloigné de votre bouche pour être de l’herpès mais trop proche pour ne pas susciter le doute était de sortie. Glou glou, haha, slurp slurp, hihi, non jamais le premier soir ! oh oui oh oui ; depuis, vous êtes en couple…

La rubrique musicale parlera de « Blues Against Youth – Trapped In The Country (2013) » : Si l’on est pas allergique au style fatalement minimaliste, les disques de one-man band réservent leur lot de très bonnes surprises. Si vous nous écoutez régulièrement, vous savez tout le bien que l’on pense d’artistes comme Chicken Diamond, Birds Are Alive ou autre Delaney Davidson, sans oublier l’attachante Molly Gene.
A cette liste, il convient d’y ajouter Blues Against Youth. Ce Trapped In The Country de très bonne tenue devrait permettre à Blues Against Youth de se faire une place de choix dans le milieu des one-man band.

En écoute ici : http://soundcloud.com/thebluesagainstyouth

La petite gâterie de la soirée sera « Le revenu minimum garanti est une utopie centenaire » : C’est la rubrique des activités immorales, du journalisme d’investigation à deux balles et des débats de merde.

Résumé : La Suisse a provoqué un véritable tollé médiatique en proposant d’allouer 2070 euros par mois à chacun de ses citoyens, afin de créer un revenu minimum qui permettrait à tous les Suisses de vivre au-dessus du seuil de pauvreté. On peut reconnaître que cet effort radical constitue un filet de sécurité particulièrement généreux – mais l’idée ne date pas d’hier.

Depuis plus d’un millénaire, des gens luttent pour que la société distribue ses ressources aux citoyens les plus vulnérables. Des califats islamiques, des révolutionnaires américains, des auteurs de science-fiction et des figures comme Martin Luther King Jr. ont tous insisté pour mettre en place un revenu minimum garanti.

Une des premières incarnations de cette notion a émergé en Arabie dans les années 600. Elle est née d’une tradition religieuse islamiste, le zakât, que l’intellectuelle Grace Clark décrit ainsi : « Essentiellement, le zakât est un paiement effectué par un musulman dont la richesse excéde ses besoins, à un musulman pauvre qu’il estime digne. » On en parle dimanche soir @ 20 heures ! Stay tuned :)


Bookmark and Share

La yohimbine du 24 Novembre – Programme.

Mardi 19 novembre 2013

La « Yohimbine », une émission Toulousaine exclusive sur radio FMR. Tu peux nous écouter sois en streaming (: http://giss.tv:8000/radio-fmr.mp3.m3u) ou sur la bande FM (89,1 MHz-Toulouse), tous les dimanches soirs à partir de 20 h. Sens de l’humour, esprit provocateur, des animateurs vigoureux, des invité(e)s, des billets d’humeur, des rubriques, des chroniques, des découvertes d’artistes musicaux avec un soupçon de musique alternative et beaucoup de rock psychédélique… Voila! La recette de la « Yohimbine ».

Page Facebook de l’émission : https://www.facebook.com/pages/La-Yohimbine-Emission-radio-sur-FMR-8910-Mhz/210105625784295

Nos invité(e)s : Iris Corporation ♦ Site internet : http://www.iriscorporation.biz/ Une aura de rock anglo-saxon et d’orient; des textes poétiques et engagés : voici le fruit de l’union des trois musiciens d’IRIS Corporation. Issus d’univers différents, leurs prises de position écologiques, humanistes et spirituelles sont le reflet de leur rejet de tout communautarisme; Une prise de conscience que le groupe souhaite partager du plus bas au plus haut des pyramides sociales, économiques et spirituelles pour l’infini espoir qu’elle permet. Un World Rock alliant la sensualité orientale à la puissance du rock anglo-saxon qui respecte l’équilibre et le partage culturel essentiels à notre futur terrestre.

Le billet d’humeur sera « Pression » : Cela faisait quasiment deux ans que je repoussais l’échéance. Pourtant, depuis ces 24 derniers mois, tout était prêt. C’était là, dans l’entrée, à l’intérieur d’un sac posé toujours à la même place. Tellement toujours à la même place que je ne le voyais plus. Mais hier, pour une raison que j’ignore, il m’a sauté aux yeux comme un intrus hostile. Je me suis assis, je l’ai ouvert, j’ai fixé son contenu, puis j’ai glissé ma main dans la poche latérale. Tout était à sa place. Je devais y aller…

La rubrique musicale parlera de « The Obits – Bed & Bugs (2013) » : C’est avec plaisir que nous retrouvons le quatuor de Brooklyn avec ce Bed And Bugs, leur troisième album. Car même si Moody Standard And Poor (2011) ne soutenait pas la comparaison avec leur remarquable premier album, I Blame You (2009), on avait peu de doute sur la capacité du groupe si ce n’est à se renouveler, du moins à re-tutoyer les cimes atteintes précédemment. Malgré ses quelques défauts, ce Beds And Bugs garantit une adhésion immédiate. Tout simplement parce qu’un album honnête des Obits vaudra toujours mieux que 90% de la production actuelle. Reste que l’on attend toujours que le groupe retrouve les sommets.

En écoute ici : http://www.youtube.com/watch?v=W_PqOB9ANRo&feature=player_embedded

La petite gâterie de la soirée sera « Les conseils sexuels pour les filles (sont un monstrueux tas de conneries)«  : C’est la rubrique des activités immorales, du journalisme d’investigation à deux balles et des débats de merde.

J’ai apporté quelques précisions aux «conseils sexy» tout pourris de Cosmopolitan!

Salut, je m’appelle Malko. Cette rubrique est une nouvelle façon pour moi de cracher sur les trucs que je trouve complétement débiles. Même si je reconnais totalement l’importance des échanges entre femmes, Mesdames, je n’irai jamais faire des tresses avec vos poils pubiens ou vous envoyer les résultats de mon dernier test sanguin (Quoi que?). Au lieu de ça, je vais critiquer chaque soi-disant « connaissance utile » que je découvre concernant le fait que vous êtes une FEMME. Faites-moi confiance : je ne suis pas docteur mais mon cousin est docteur et en tous ces « conseils sexe » destinés aux filles et qui sont, en réalité, le plus grand tissu de conneries jamais inventé.

Alors que je pensais toucher quelque chose du doigt en relayant les dires d’un professionnel de la drague grâce à mes investigations– un mec bizarre et horrible propriétaire d’un blog dans lequel il « relaie ses conseils sexe en direct » – j’ai par la suite cliqué sur la homepage de Cosmopolitan.com et… Jésus Marie Joseph ! Révélation ! Il s’avère que les filles sont encore plus connes que les mecs ! Le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est décourageant. Vraiment. Ci-dessous, les conseils préconisés par Cosmo pour épicer votre vie sexuelle, visiblement « meilleure avec un cocktail aux olives ». Quelqu’un veut un mojito au cyanure ? Non, personne ? OK ! Je vous en parle dimanche soir :)



Bookmark and Share

La yohimbine du 10 Novembre – Programme.

Mercredi 6 novembre 2013

La « Yohimbine », une émission Toulousaine exclusive sur radio FMR. Tu peux nous écouter sois en streaming (: http://giss.tv:8000/radio-fmr.mp3.m3u) ou sur la bande FM (89,1 MHz-Toulouse), tous les dimanches soirs à partir de 20 h. Sens de l’humour, esprit provocateur, des animateurs vigoureux, des invité(e)s, des billets d’humeur, des rubriques, des chroniques, des découvertes d’artistes musicaux avec un soupçon de musique alternative et beaucoup de rock psychédélique… Voila! La recette de la « Yohimbine ».

Page Facebook de l’émission : https://www.facebook.com/pages/La-Yohimbine-Emission-radio-sur-FMR-8910-Mhz/210105625784295

Nos invité(e)s : MAKG ♦ Site internet : https://soundcloud.com/makg-toulanga. Clément est sénégalais, il vit et étudie à Auch. Au printemps 2007, il rencontre Simon, un bigourdan qui revient du Sénégal. Tous les deux ont une passion commune pour la musique et le chant. Leur amitié marque le point de départ de MAKG. Clément a appris à chanter dans les églises chrétiennes de Dakar et c’est un de ses grands frères qui lui a enseigné les rudiments de la guitare. Simon quant à lui, a grandi aux sons de la chanson française, du reggae et du hip-hop qu’il découvre adolescent alors qu’il pratique le dessin et s’intéresse aux spectacles vivants. A 20 ans, il ne résiste pas à l’envie d’aller poser ses textes dans des sound systems de Toulouse. Hiver 2008, Simon retourne au Sénégal, hébergé à Grand Yoff par la famille de Clément. Il enregistre un album avec des artistes sénégalais et avec Paul Ernest Sambou alias Bugz, un music maker Dakarois. A son retour, les deux acolytes décident de collaborer ensemble. Ils chantent et réécrivent leurs textes sur des musiques improvisées, au style nayambigui, folk et reggae. Ils sont rejoints d’abord par Steeve à la basse et à la percussion, puis par Mathieu alias Shakey Mat, un ami harmoniciste de Blues. C’est à cette période qu’ils commencent à façonner leur identité musicale, de la « variété roots sénégauloise ». Le français, le wolof et l’harmonica dialoguent à trois, chacun prenant sa place avec ses textes et ses mélodies, accompagnés par la guitare de Clément et la basse ou la percussion de Steeve.

En 2009, ils forment le groupe MC SERGENT AK GUELWAR, pseudonymes respectifs de Simon1 et de Clément. Ils jouent avec des batteurs intérimaires pendant deux ans, ils rencontrent Eddy un pianiste expérimenté et proposent à Djibril, un danseur qui les accompagne, d’assurer les percussions. Le groupe est parfois accompagné par une guitare lead. Ensemble ils réarrangent une douzaine de leurs compositions aux influences reggae, hip-hop et folk dont les thèmes sont inspirés d’histoires autobiographiques. Mc Sergent et Guelwar y parlent de leurs indignations mais aussi de leurs espoirs face aux injustices sociales. Ils effectuent leurs premiers concerts l’été 2009. Durant l’hiver Simon, Clément, Djibril et Mathieu séjournent un mois au Sénégal où ils jouent en acoustique, chez l’habitant, au Café des Arts de Thiès et au théâtre Daniel Sorano de Dakar ! A leur retour ils créent l’association TOULANGA DIFFUSION avec laquelle ils produisent quatre titres fin 2010 qu’ils diffusent sur internet et à leurs concerts. En deux ans, MC SERGENT AK GUELWAR a effectué plusieurs concerts en région Midi-Pyrénées, dans des soirées privées, pour des associations, des comités des fêtes, dans des bars, des festivals et des salles de musiques actuelles. L’accueil du public est toujours chaleureux et encourageant. Le groupe veut faire plus de scènes et continuer à composer, mais le turn-over de batteurs freine sa progression. Au printemps 2011 le groupe se stabilise enfin, avec l’arrivée de Laurent leur batteur et grâce au soutien de la MJC des Ponts Jumeaux de Toulouse et du Pôle musical BE ACOUSTIC de Tournefeuille. Ils offrent au groupe des moyens de répétition et font la promotion de sa musique ainsi que de TOULANGA DIFFUSION. MC SERGENT AK GUELWAR change de nom et devient MAKG. Le groupe compose et arrange MC SERGENT AK GUELWAR change de nom et devient MAKG. Le groupe compose et arrange des morceaux. En 2013, il enregistre son premier album « Demain est dans nos mains » au studio associatif WOODIE avec Sébastien à la technique. L’album est mixé et masterisé par Bugz au studio DJIDJACK MUSIC de Dakar. des morceaux.

Le billet d’humeur sera «  Je ne sais rien, mais je dirai tout » : Quelle époque formidable ! La leader d’extrême droite (oops, procès en vue) n’aime pas les barbes et les habits des otages d’Arlit. Délit (ou délire) de faciès et de vêture, ça c’est de la dé-diabolisation, mon coco (oops, pardon, mon facho). Madame la blonde leader à grosse voix prétend une fois encore dire tout haut ce que les Français pensent tout bas. Oui, tout bas, très très très bas, à peu près au niveau de l’égout. Une gamine de la manif pour tous accueille la grande Christiane Taubira avec une banane, “pour la guenon”.  Pfff… J’ai la nausée! Passez-moi la cuvette. Merci, ça va mieux.

La rubrique musicale parlera de « Ty Segall – Sleeper (2013) » : Les années se suivent et se ressemblent pour le petit prince de la scène californienne qui sort donc avec Sleeper son 10e album en 5 ans avant le tout autant attendu premier album de Fuzz, son nouveau groupe . Après le triplé gagnant (Hair, Slaughterhouse et Twins) de l’an passé qui l’aura vu changer de division des deux côtés de l’Atlantique, on était curieux de connaître la teneur de ce Sleeper. Ty Segall offre un nouvel album en tout point remarquable, une preuve supplémentaire du talent hors-norme de son auteur. En écoute ici : http://youtu.be/kQZvpkNjA2o

La petite gâterie de la soirée sera «  Les chats sont-ils des espions à la solde des extraterrestres ? » : C’est la rubrique des activités immorales, du journalisme d’investigation à deux balles et des débats de merde.

Une enquête des plus sérieuses sur les théories conspirationnistes qui circulent sur le Net

Résumé : Ces grands yeux enregistrent-ils chacun de vos mouvements pour le compte de leurs maîtres extraterrestres ? Une théorie conspirationniste dit que oui. Image de Keith Kissel via Wikimedia Commons. Prenez garde, peuple des chats. Une théorie en plein essor sur Internet vous demande des comptes. Ce n’est pas celle qui dit que la grande popularité des chats auprès des humains est due à des parasites présents dans leur merde, bien que cela soit déjà très inquiétant. C’est pire que ça.

Il semblerait que les chats domestiques soient des sentinelles extraterrestres envoyées pour nous espionner et rapporter leurs moindres découvertes à la maison-mère – ou, comme le posent certains théoriciens, ils sont les yeux des extraterrestres.



Bookmark and Share