Archive pour le mot-clef ‘Le futur’

La yohimbine du 23 Mars – Programme.

Jeudi 20 mars 2014

La « Yohimbine », une émission Toulousaine exclusive sur radio FMR. Tu peux nous écouter sois en streaming (: http://giss.tv:8000/radio-fmr.mp3.m3u) ou sur la bande FM (89,1 MHz-Toulouse), tous les dimanches soirs à partir de 20 h. Sens de l’humour, esprit provocateur, des animateurs vigoureux, des invité(e)s, des billets d’humeur, des rubriques, des chroniques, des découvertes d’artistes musicaux avec un soupçon de musique alternative et beaucoup de rock psychédélique… Voila! La recette de la « Yohimbine ».

Page Facebook de l’émission : https://www.facebook.com/pages/La-Yohimbine-Emission-radio-sur-FMR-8910-Mhz/210105625784295

Nos invité(e)s : Springtime On Venus ♦ Site internet : http://springtimeonvenus.com/ . S-o-V s’est formé en 2008 à Toulouse et même s’il est un groupe jeune, il est composé de membres expérimentés ayant tous officié dans de nombreux groupes avant de se réunir autour de ce projet. « Jumbee and other stories », leur première démo est enregistrée en avril 2010 au Studio de la Trappe. Au carrefour du Stoner, du Power Rock, du Post-Grunge et même de la Power-Pop, S-o-V distille un ROCK efficace, où les riffs accrocheurs et la rythmique percutante sont au service de la mélodie et du chant. Mais c’est sur scène que S-o-V montre toute sa puissance et sa générosité.

Le billet d’humeur sera «Entrevue dans un train mystère avec Elvis» : Tupelo, 32 août, West Main Street, soir d’orage. Quittant la ville, je me réfugie dans un diner désert en attendant la fin des éclairs et des trombes d’eau. J’hallucine face au type à rouflaquettes attablé dans une semipénombre devant un double cheeseburger, un peanut butter sandwich et un big size Coke. Ce regard, cette moue inimitable…

“Elviiiiiis ???!!! – Ssssssh !, me répond-il en chuchotant. Asseyez-vous si vous voulez, mais surtout, baissez d’un ton…

La rubrique musicale parlera de White Manna – Dune Worship (2013) : Après les Cosmonauts qui ont marqué les esprits (enfin les notres) avec Persona Non Grata, c’est un autre groupe californien adepte des boucles chères à Spacemen 3 qui fait son retour. Je veux bien entendu parler de White Manna qui avait sorti un solide premier album homonyme en 2012. Si les références du premier album son toujours présentes (héritage Spacemen 3 mâtiné d’éléments space rock et krautrock), ce Dune Worship bascule complètement vers le rock kosmische quelque part entre Hawkwind et Can.

En écoute ici : http://whitemanna.bandcamp.com/album/dune-worship?from=embed

La petite gâterie de la soirée sera «Le futur, c’était de l’arnaque» :

Ils sont passés où, tous ces trucs cool qu’on nous promettait dans les films de science-fiction des années cinquante à soixante-dix ?

C’est la rubrique des activités immorales, du journalisme d’investigation à deux balles et des débats de merde. Résumé : On va devoir vivre comme des primitifs pendant encore longtemps ? Quand on pense à l’avancée des technologies, on a juste envie de se recroqueviller dans la position du fœtus et de couiner comme l’enfant-étoile à la fin de 2001 (quand il a de l’érythème fessier galactique).

À en croire le futur de dans le passé, on aurait dû se promener dans des voitures volantes, vivre éternellement et tirer sur nos ennemis avec des rayons létaux pour les empêcher, eux, de vivre éternellement. Et nous voilà, conduisant à même le sol, mourant à 80 ans, et nous contentant de simples balles pour nos besoins en meurtre. Et vous appelez ça le futur ? C’est ça, ouais. Et puis quand j’y pense, en fait, qu’elles aillent se faire mettre, les voitures volantes. On devrait juste pouvoir se téléporter n’importe où aujourd’hui. Fait chier… A dimanche soir :)



Bookmark and Share